Assoiffée de sexe: Elle sectionne le sexe de son mari

 Assoiffée de sexe: Elle sectionne le sexe de son mari

A chaque jour suffit sa peine. Celui du 28 avril dernier a été particulier pour la population de Phalombé, un district du Malawi. Et pour cause une adolescente a coupé le zizi de son mari pour avoir refusé de satisfaire ses envies sexuelles.

Pour la plupart du temps les évènements du genre se produisent quand la femme surprend son homme en train de la tromper ou accuse son mari d’infidélité. Pour Olivia Kalimbuka, c’est tout le contraire. Âgée de 15 ans et déjà enceinte de cinq mois, elle vit en couple avec le jeune  Misheck Chinkhuku, un jeune pêcheur qui a l’habitude de parcourir les cours d’eau à la recherche du poisson à vendre pour satisfaire les cinq besoins fondamentaux.

En effet, il s’est rendu sur le lac Chilwa qui se trouve à des milliers kilomètres de son village. Vu la distance qui sépare le village du lac, le jeune Misheck a l’habitude de passer plusieurs jours, plus précisément trois jours. Une absence mal vécue par sa dulcinée dont la libido a pris des proportions inquiétantes. La dame brûlait d’impatience afin d’assouvir sa soif sexuelle.

Après trois jours de dur labeur, Misheck rentre enfin à la maison. Dès son arrivée, sa femme le reçoit comme un ange avec toutes les commodités nécessaires. Après un temps de causerie, elle sert à manger à son homme. Ce dernier déguste copieusement le repas à la hauteur de son estomac. La fatigue du travail, la distance parcourue mélangée aux effets secondaires de la nourriture suscitent en lui l’envie de dormir. C’est ainsi que Misheck rejoignit la chambre à coucher pour s’allonger mais mal lui en a pris.

Tel un guide de revenant, Olivia se présente automatiquement. Comme requête adressée à son mari, il doit lui faire l’amour maintenant et tout de suite. Fatigué, le mari lui oppose une fin de non-recevoir. Et c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Alors que l’homme dormait profondément, elle prit le couteau et procède à la coupure du zizi de son chéri tel un gâteau d’anniversaire pour manifester son mécontentement.

La douleur intense issue de la coupure du pénis par le couteau a fait réveiller l’homme qui s’est mis à crier aux secours. Surpris et abasourdis à la limite, les témoins ont conduit l’homme dans un centre de santé de la région pour les premiers soins avant de l’emmener dans deux autres centres de référence pour des soins approfondis afin de sauver ce qui est possible. Quant à Olivia, elle passe ses nuits en prison en attendant son procès. Selon le code pénal malawite, plusieurs chefs d’accusation pèsent sur elle, notamment violence illégale. Ailleurs, on pourrait parler de tentative de meurtre aggravée. Elle risque plusieurs années de prison.

Léopold GBEGAN

Articles similaires