Supposé suicide d’un professeur d’anglais: Le Responsable Donga du Collectif des Aspirants clarifie

 Supposé suicide d’un professeur d’anglais: Le Responsable Donga du Collectif des Aspirants clarifie

SUICIDE

Professeur d’anglais et Aspirant au métier d’enseignement (Ame), en service au CEG de Banikoara, Chabi Yorouba Liassou a décidé de se donner la mort, jeudi 22 octobre 2020. Une triste information qui a fait le tour des réseaux sociaux. Des rumeurs faisaient état de ce que le désormais feu Chabi Yorouba Liassou était mort par pendaison. Mais ce n’était pas le cas. Il s’est plutôt jeté dans un puits, a clarifié Benoit Abboh, Responsable Donga du Collectif des Aspirants.     

Patrice ADJAHO

«Depuis la disparition tragique du collègue, beaucoup d’informations ont été publiées sur les réseaux sociaux. Mais, c’est seulement ce matin (vendredi 23), qu’une délégation est allée à son domicile pour s’enquérir des circonstances de son décès. Les gens ont dit que le collègue a vu ses heures supprimées, et se serait donné la mort. Il n’est pas bien de mentir sur le compte d’une personne décédée surtout dans ces conditions», a fait savoir le Responsable Donga du Collectif des Aspirants en décidant de faire la lumière sur le sujet.

gasquiyani.info

«(…) Le collègue était bien en situation de classe. Il avait démarré correctement la rentrée avec nous et a continué de donner des cours jusqu’à son suicide. Il ne s’est pas pendu tel que cela a été écrit sur les réseaux sociaux. Il s’est jeté dans le puits. Nous avons retrouvé ses chaussures au bas du puits, et l’entourage a confirmé qu’il s’est donné la mort pour des raisons familiales», a-t-il clarifié avant d’ajouter : «Je dois aussi dire que notre collègue est un enseignant sans problème. Il est très discret et un peu replié sur lui-même. Ce matin, les membres de la délégation n’ont pas confirmé que c’est la situation des aspirants qui a causé sa mort, surtout qu’il donnait des cours, et que nous avons sensibilisé les nôtres, afin que les cours se poursuivent.»

VIN-SPIRITUEUX

La bonne foi des dirigeants…

Profitant, Benoit Abboh, Responsable Donga du Collectif des Aspirants s’est aussi prononcé sur la situation des aspirants. «Selon le point de nos responsables, les rencontres avec le Chef de l’Etat nous permettent d’espérer le meilleur. Nous croyons donc en la bonne foi des dirigeants et nous leur demandons de voir notre situation», dit-il avant de conclure : «Je voudrais clarifier que le combat des aspirants n’est pas politique. C’est pourquoi, nous demandons aux activistes de l’opposition, Nourou dine Saka et autres de respecter la mémoire du collègue. Tout ne doit pas servir à des fins politiques. C’est ce que nous regrettons.».

44 vues

Articles similaires