Tabaski 2022 : Le mouton hors de prix

 Tabaski 2022 : Le mouton hors de prix

A trois jours de la célébration de la fête de Aïd-El-Kébir,Tabaski, nombre de vendeurs de moutons posent les mains aux mentons. D’autres se contentent de fourrer leurs bêtes espérant un potentiel client. Les fidèles musulmans aussi se plaignent.

« Pour le moment, les clients ne viennent pas. Les rares qui viennent tournent et regardent seulement. Certains demandent juste les prix des moutons et repartent sous prétexte que c’est cher ». Ainsi se résument les discours des vendeurs de moutons dont les étables de fortune de vente de caprins sont érigées à Cotonou, Zè et Sèmè en cette veille de l’Aïd El Kebir.

« Les prix des moutons varient entre 80.000 et 250.000 FCFA, pour les animaux de tailles moyennes. Il y en a également jusqu’à 700.000 FCFA pour les moutons de race, importés du Niger ou du Tchad » a informé un vendeur. Si les moutons sont exposés un peu partout dans la ville, c’est ce qu’il faut pour l’acheter qui fait défaut chez les acheteurs. « J’ai bien envie d’acheter mon mouton, mais je n’ai pas encore l’argent maintenant » lance un fidèle musulman, la mine serrée avant d’enfourcher sa moto djenanna. Il va certainement chercher les sous parce que le prix fixé pour le mouton qu’il voulait est hors de sa portée. « On disait avant que tout est cher. C’est pire cette année », regrette un autre fidèle musulman. Toujours est-il que la fête aura lieu quel que soit le prix du mouton.  L’Aïd El Kébir ou Tabaski, sacrifice du mouton est une recommandation du Prophète Mohamet, en témoignage à ce que Allah le Miséricordieux lui a fait, en préservant la vie de son fils Ismail.

Arnaud ACAKPO (Coll)

Articles similaires