Mairie d’Abomey-Calavi : Les conseillers BR accusent

 Mairie d’Abomey-Calavi : Les conseillers BR accusent

Suite à leur refus, la semaine dernière, de donner leur quitus à la proposition de collectif budgétaire par le maire, les conseillers membres du parti Bloc Républicain (BR) de la commune de Calavi ont donné de la voix mardi 6 juillet dernier pour justifier leur position. C’était à l’occasion d’une conférence de presse tenue à Abomey Calavi.

Le collectif budgétaire est une loi ou une décision modifiant, en cours d’année, le budget initial voté l’année précédente. Cette modification est justifiée par des aléas parfois non prévus dans le budget primitif. Après l’analyse du bilan de la gestion du premier semestre 2021, les conseillers BR ont refusé de voter en faveur du collectif budgétaire proposé par le Maire.

Dans sa déclaration à la presse, le collectif des conseillers membres du BR dénoncent principalement deux choses. Premièrement, il s’agit des taux de réalisation des recettes « en nette régression par rapport aux réalisations de la même période de la gestion 2020 ». Ainsi par exemple, selon le document consignant la déclaration, l’argent attendu des services du domaine et ventes diverses a diminué de 15%. De même, au chapitre des recettes issues des impôts et taxes on note une diminution de 26% par rapport aux réalisations de 2020.  « Ces niveaux inquiétants de réalisation à mi-parcours de l’exercice budgétaire 2021 laissent entrevoir des prévisions budgétaires utopiques. Ce qui n’est pas le cas. Pourquoi les niveaux de mobilisation des ressources au 31 mai 2020 devraient être meilleurs à ceux de 2021 alors que le 1er trimestre 2020 était une période électorale », ont-ils évoqué

Leur deuxième reproche découle de ce constat de baisse de recettes. Les conseillers BR déclarent ne pas comprendre que, au même moment où l’argent entre peu dans les caisses de la mairie, les dépenses de fonctionnement augmentent. Ainsi, selon eux, au terme du premier semestre de cette année 2021,  il y a eu une progression de 3,66% par rapport à l’exercice 2020 ». « Nous ne pouvons pas continuer de faire comme si tout va bien », ont dit les conseillers protestataires, membres de la mouvance présidentielle comme le Maire qui est par ailleurs membres du parti Union Progressiste (UP).

Le développement disent-ils passe par la capacité à mobiliser les ressources propres, à les sécuriser et à faire des dépenses de qualité. « C’est ce que démontre le Chef de l’Etat tous les jours: la Bonne gouvernance tout simplement. Et c’est ce qui justifie les progrès reconnus de tous par notre pays. Nous sommes en saison des pluies. Les voies d’accès des populations de Calavi sont inondées, les voies sont impraticables et les concitoyens souffrent. Arrêtons de dilapider les ressources de la commune. Nous ne pouvons pas continuer comme ça. Ce serait trahir la promesse faite aux populations d’Abomey-Calavi de contribuer à améliorer la gouvernance de notre commune et de réellement travailler pour son développement. Nous ne trahirons jamais la confiance de nos mandants ».

Pour terminer il prône la bonne gestion de la maire pour le bonheur des citoyens. « A défaut d’améliorer le niveau de mobilisation des ressources, faisons tout au moins des dépenses de qualité », ont-ils conclu.

Pierre MATCHOUDO

Articles similaires