Vie des partis politiques au Bénin : Deux ténors du Moele-Bénin claquent la porte

 Vie des partis politiques au Bénin : Deux ténors du Moele-Bénin claquent la porte

Le Mouvement des Elites Engagées pour l’Emancipation du Bénin (Moele-Bénin) a enregistré de grosses démissions la semaine écoulée. Il s’agit de celles de son Secrétaire général et de l’un des vice-présidents.

Après Céphise Béo Aguiar, Secrétaire général du parti de Jacques Ayadji, c’est le tour de Edmond Agnidé, le 7ème vice-président de tourner dos à cette formation politique. Sous le coup de suspension depuis le 13 juin 2021 du parti et de toutes les fonctions y afférentes pour « fautes graves »,  ces deux ténors ont finalement décidé de jeter l’éponge. Dans leur lettre de démission, ils dénoncent ce qu’ils qualifient d’« incohérences » dans  la décision de leur suspension du parti. « Je viens par cette lettre rompre le silence et faire quelques clarifications, et en même temps pour raison de principe et de logique, déposer ma démission du Parti Moele-Bénin » a fait savoir l’actuel chargé de mission du préfet du département de l’Ouémé,  Edmond Agnidé.

La réaction du président Jacques Ayadji peu avant

Dans son adresse le 7 juillet 2021, peu avant lesdites démissions, le président Jacques Ayadji a déjà déclaré que le parti doit s’adapter au changement, grandir et prendre un nouvel envol. « En interne, mon message aux militants invitait au calme et à la sérénité car les crises de maturité et de croissance font partie de la vie et les crises de confiance sont inhérentes à toute organisation sociale, l’homme étant d’essence, un être capable de mutations et de revirements au gré de ses intérêts » avait-il martelé. A l’en croire, il ne s’émeut aucunement des choses qui se diraient sur sa personne et sur le parti. Sa sérénité d’après ses propos reste intacte. « Les calomnies, les mensonges et autres contrevérités distillées çà et là ne peuvent en rien émousser ma détermination, en ma qualité de premier responsable du parti à conduire la barque Moele-Bénin dans le respect des uns et des autres, mais surtout dans la transparence et la ferme volonté d’agir pour atteindre les objectifs que nous nous sommes librement fixés ».

Edmond HOUESSIKINDE

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *