Semi-Marathon Wildlife African Park : S’unir pour soutenir les rangers de la faune

 Semi-Marathon Wildlife African Park : S’unir pour soutenir les rangers de la faune

Marathon

Le Covid-19 a fait chuter les revenus du tourisme à travers l’Afrique, laissant un énorme déficit de financement de la conservation. Les éco-gardes s’unissent désormais autour du Wildlife Ranger Challenge, un semi-marathon pour soutenir les rangers de la faune dans le monde entier. Au Bénin, les Rangers du Parc National de la Pendjari ont gouté aux délices de cette course de fond le samedi 03 octobre 2020.

H. DANDAO

Un,…..deux……et trois ! C’est parti pour 21km de course. Au village de Tchakalaku dans la commune de Toucountouna,  150 marathoniens se lancent sur  la ligne de départ. Ils sont composés des Rangers et du personnel civil du Parc National de la Pendjari. Juste après le départ, un premier peloton s’est vite dégagé du reste des marathoniens. Dans ce semi-marathon rempli d’obstacles constitués principalement de montées dues au paysage rocheux du département de l’Atacora, chacun doit redoubler d’effort  pour tenter de repartir avec les différentes récompenses mises en jeu. Après 20 minutes, la première montée s’offre aux coureurs. Mais chacun d’eux parvient à s’en sortir. Ils découvrent la descente en voie serpentée qui offre une belle  vue du sommet de l’Atacora dans ses brunes et le brouillard matinal.

Dans le tournant qui permet de découvrir l’entrée dans la commune de Tanguiéta, Jean Sékou prend  à contre-pied  les deux premiers de la course. Il s’agit ici du dernier kilomètre de ce semi-marathon. Dans une vitesse, où même des Cascades de Tanguiéta pourront témoigner de sa rapidité, Jean Sékou a amorcé son entrée dans  la commune en démontrant qu’il mérite de remporter la course. En ce moment précis, les habitants de Tanguiéta ont tout arrêté pour accueillir le gagnant qui franchir après 1h 14 min de course la ligne d’arrivée à la Direction nationale du Parc national de la Pendjari. Salifu Issa Ibrahim vient en deuxième position avec un chrono de 1h 16 min 46 secondes et  Tchansi Abdoulaye (1h 17 min 08 secondes) occupe la troisième place sur le podium.

Jean-Yves Koumpogué a félicité chacun des 150 coureurs pour leur participation. «Je suis très heureux que chacun de vous ait pu participer et finir la course. Chacun recevra une attestation preuve de sa participation  au Semi-Marathon Wildlife African Park », a-t-il indiqué avant de préciser que  «Soutenir 1 000 rangers d’autres parcs en leur offrant des équipements de base mais essentiels», tel est l’objectif de cette initiative. «L’autre objectif est de collecter des fonds pour soutenir des milliers de rangers et protéger les espèces emblématiques de la faune africaine, comme les éléphants, les lions, les pangolins et les rhinocéros, etc».

0 vues

Articles similaires