Saturnin Allagbé à Dijon: ” Nous avons la lourde mission que d’autres jeunes suivent ses pas”, dixit Adrien Houandjinou

 Saturnin Allagbé à Dijon: ” Nous avons la lourde mission que d’autres jeunes suivent ses pas”, dixit Adrien Houandjinou

Centre Taneka

Deuxième joueur issue de la formation béninoise à parapher un contrat en ligue 1 française, Saturnin Allagbé fait la fierté de toute une nation suite à sa signature à Dijon, le vendredi 2 octobre dernier. Pour le président fondateur du centre Tanéka, Adrien Houandjinou, le gardien de but béninois mérite humblement cette ascension. 

Damien TOLOMISSI

“Je dis infiniment merci toutes les personnes qui nous ont soutenus et ont cru à ce projet que nous avons lancé en 1998. Saturnin est parti du Bénin en 2014 après avoir joué à l’Association sportive du port autonome de Cotonou (2009-2014); six ans plus tard, il signe en ligue 1. C’est exceptionnel”, se réjouit le président fondateur du centre de formation Tanéka, Adrien Houandjinou. 

A l’en croire, aujourd’hui plus que jamais, “c’est une motivation pour tous les promoteurs des centres de formation qui doivent continuer à travailler dans ce sens. Saturnin Allagbé est le deuxième fruit issu de la formation béninoise à signer dans le championnat d’élite française.

Adrien Houandjinou

Fondateur du Centre Taneka de Natitiguo

Nous avons la lourde mission que d’autres jeunes suivent ses pas”, a-t-il déclaré avant d’ajouter que l’ancien joueur du centre de formation Tanéka mérite de connaître une telle progression. “C’est un compétiteur. Il est très sérieux. Cela va permettre à tous ces jeunes de croire en leur rêve, de ne pas se précipiter et de travailler. Seul le travail paye”.

La reconnaissance de Allagbé au centre  Tanéka

Saturnin ALLAGBE

Le gardien de but béninois avait effectué le mardi 8 octobre 2019 une visite de courtoisie aux jeunes pensionnaires du centre Tanéka, site de Cotonou à Fidjrossè. Cette visite était une occasion pour le gardien de l’équipe nationale de réaffirmer son appartenance au centre Tanéka où il a été formé.  Il a d’ailleurs profité pour prodiguer des conseils aux jeunes qui suivent la même voie que lui. “Pour parvenir au haut niveau, il faut beaucoup travailler. J’ai pris par ici et vous devez savoir que seule la discipline paye”, avait-il conseillé. Tel un enfant qui reconnait les apports de son centre formateur, Allagbé, Il avait offert une trentaine de ballons, 6 paires de gangs et 3 paires de protèges tibias aux jeunes en formation. Il s’est particulièrement engagé à promouvoir le centre Tanéka à l’international.

11 vues

Articles similaires