Normalisation de la crise politique: La CEDEAO gèle les sanctions contre le Mali

 Normalisation de la crise politique: La CEDEAO gèle les sanctions contre le Mali

Président de la transition Malienne

Fin de l’isolement du Mali dans la sous- région. Suite au coup d’état contre le régime de Ibrahim Boubacar Kéita, la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) n’est pas restée inactive. Elle a pris de lourdes sanctions économiques contre le Mali sous le règne de la junte militaire. Il s’agit notamment de la fermeture des frontières pour exiger le retour à l’ordre constitutionnel. Laquelle mesure n’est pas sans conséquences sur le quotidien des maliens.

Quelques semaines après, la CEDEAO fait le volte face. En effet, elle vient de prononcer la levée de ces sanctions.

Cette décision intervient au lendemain de la formation du gouvernement de transition. D’après la déclaration faite le lundi 05 Octobre 2020 par les chefs d’État des pays membres de l’institution sous régionale, les militaires ont cédé à la plupart des exigences préalables à la levée de l’ambargo qui pesait sur le pays. Pour preuve, la CEDEAO a évoqué dans cette déclaration qui porte la signature de son président Nana Akufo Addo, la nomination d’un président de transition et un premier ministre civile conformément aux décisions issues des différents tête à tête avec les pushistes.

Articles similaires