Revue annuelle PTA au 30 décembre 2020 du MIC: Des mesures pour l’amélioration des performances

 Revue annuelle PTA au 30 décembre 2020 du MIC: Des mesures pour l’amélioration des performances

Le Ministère de l’Industrie et du Commerce (MIC) a procédé le jeudi 4 mars 2021 à sa revue du Plan de Travail Annuelle (PTA) au 31 décembre du Plan de travail annuel 2020 suivi du lancement du PTA 2021 dudit ministère. Cette séance de suivi-évaluation a été officiellement lancée par Mme Alimatou Shadiya Assouman.

L’utilisation des ressources publiques obéit à des règles dont il convient d’avoir la maitrise afin de s’assurer de leur bonne consommation en fin d’exercice budgétaire. C’est en respect de cette exigence primordiale pour le développement de toute entreprise que les cadres du ministère de l’Industrie et du Commerce ont consacré au cours d’un atelier de 24 heures analysé les résultats obtenus, apprécié le niveau de consommation des crédits et d’exécution physique des activités, relevé les difficultés rencontrées afin de capitaliser les acquis pour mieux faire au cours de l’exercice 2021.

A en croire Marcel Hounkonnou, Directeur de la Programmation et de Prospective, des résultats globaux de l’exécution du PTA 2020 s’accentuent autour de quatre programmes, au 31 décembre 2020. «  Il ressort un taux d’exécution physique de 80,37% contre 67,30% en 2019, soit un écart positif de 13, 07%. Au 31 décembre 2020, le ministère a enregistré un taux d’exécution financière de 98,38 % contre 66,72% (base engagement) en 2019 et 78,22% contre 61,87% (base ordonnancement) en 2019. En 2020, la performance du Ministère s’est améliorée en termes de consommation de crédit », a-t-il indiqué.

Alimatou Shadiya Assouman, ministre de l’Industrie et du Commerce a rappelé que la tenue de la présente revue est devenue un exercice nécessaire pour l’ensemble des acteurs aux fins de présenter les avancées notables, ainsi que les contre-performances au titre de l’année 2020 dans le seul but de relever les défis qui se présentent en 2021. C’est pourquoi, elle a invité les acteurs de la chaîne de dépenses de son département ministériel à plus de performances. « Nous pouvons noter la nécessité pour le ministère d’accompagner davantage le secteur privé à travers les mesures de facilitation des échanges à mettre en place, classer le Bénin dans le commerce mondial, continuer à développer les services aux usagers à travers les e-services, dynamiser le marché intérieur, la gestion des infrastructures marchandes, améliorer la structuration des services…etc. », a-t-elle déclaré.

A noter d’un budget de 3.622.981.000 FCFA, la structure programmatique du PTA 2021 du Ministère de l’Industrie et du Commerce se résume en trois grands programmes à savoir : Pilotage et soutien aux services du ministère, industrie et commerce. Ces trois programmes se déclinent en une dizaine d’actions phares. Les gestionnaires de crédits et tous les autres acteurs se sont engagés à donner le meilleur d’eux-mêmes afin que l’exécution du PTA 2021 connaisse plus de performance.

Damien TOLOMISSI

5 vues

Articles similaires