Prix du Pain : Entre le marteau et l’enclume

 Prix du Pain : Entre le marteau et l’enclume

Entre les conditions imposées par le gouvernement et la réalité du terrain, boulangers et consommateurs du pain sont ballottés par les circonstances. Le besoin de faire du business et d’en vivre puis celui d’assouvir la faim. Alors que le prix de la baguette monte déjà par endroits certaines boulangeries ferment.

Depuis quelques jours le prix du pain est passé de 125f la baguette de 160g à 150 f CFA dans la région de l’Ouémé et même à Cotonou. Les boulangers disent être débordés par la situation. « On ne peut plus vendre le pain à l’ancien prix et survivre. Ce n’est pas possible », clame un boulanger qui a requis l’anonymat. Joint au téléphone par Gaskiyani info, le Secrétaire général de l’Association des boulangers de l’Atlantique et du Littoral ne confirme pas la hausse du prix de la baguette. Dans la zone de l’Atlantique et du Littoral le prix de la baguette n’a pas changé, rassure-t-il. « L’association n’a pas pris l’initiative d’augmenter le prix du pain jusque-là. Il est vrai qu’on entend qu’il y a des localités dans lesquels le prix a augmenté. Et même nos revendeuses en sont jalouses et nous disent qu’elles continuent de vendre la baguette de 160 grammes à 125f alors qu’ailleurs c’est passé à 150 francs », a confié Victor Bankolé.

La situation est grave et elle risque d’empirer d’ici les jours à venir. Et pour cause : les mesures annoncées par le gouvernement et qui ont fait jubilé plus d’uns ne sont pas appliquées par les fournisseurs, se désole Victor Bankolé. «  Lorsqu’on a mené cette lutte, ils ont promis nous céder le sac de farine de blé à 20.000 FCFA au lieu de 19.000 et quelques. L’usine locale (GMB) a essayé de respecter un peu mais quand ça ne l’arrangeait plus, elle a diminué sa production. Ce qui a fait que les gens ne trouvaient plus la farine quand bien même c’est un prix moyen. Au niveau des farines importées c’est encore pire. Il y a deux semaines, l’usine locale (GMB) a arrêté de produire n’a plus livré de farine aux clients et trois à quatre jours après, le prix a augmenté de 6.000 francs sur chaque sac de farine donc nous sommes passés à 26.650 franc CFA à l’usine pour la farine locale. Pour la farine importée, il n’y en a pratiquement pas. Si tu en trouves, c’est à 33 voire 34.000 francs CFA et plus ».

Des Boulangeries ferment déjà

La situation de pénurie et de cherté de farines de blé est telle que la faillite gagne de plus en plus le secteur du pain. Le secrétaire général de l’Association des boulangers de l’Atlantique et du Littoral l’a confirmé. «  Il y a des gens qui ont même demandé à liquider leur machines pour solder leur dettes », informe-t-il avant d’ajouter que dans la zone d’Akpakpa « beaucoup n’ont pas pu produire du pain à cause de la pénurie de la farine de blé ».

Toujours est-il que le prix du pain risque de monter d’ici les prochains jours car la farine de blé est rare et s’il en existe encore, le prix est hors de portée.

Arnaud ACAKPO (Coll)

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *