Pour accroître sa richesse: Il fait l’amour avec un cadavre

 Pour accroître sa richesse: Il fait l’amour avec un cadavre

De plus en plus, des évènements horribles se produisent de par le monde et méritent qu’on s’y attarde. Un richissime homme d’affaires camerounais surpris en flagrant délit d’ébat sexuel avec le cadavre d’une jeune fille de vingt ans rapporte les médias locaux. Une situation qui fait grand bruit à Yaoundé au regard de son caractère insolite et inédite.

M. E.,  puisque c’est de lui qu’il s’agit, s’est rendu dans la soirée du 8 juin 2022 dans la morgue de l’hôpital central de Yaoundé au motif qu’il veut vérifier si le cadavre de sa jeune sœur cadette s’y trouve, et est bien entretenu. Chose normale, avec l’assistance d’un employé de la morgue, il a fini par identifier le cadavre de sa sœur dans l’un des casiers de l’établissement. Après quelques secondes de méditation, il demande à son accompagnateur de le laisser seul pour lui permettre de rendre un hommage solennel  à sa sœur. Naturellement l’autre se retire, les minutes s’égrainent davantage mais pas de signe de Mr M.E.

Pris de peur, l’accompagnateur décide d’aller aux nouvelles. C’est alors qu’il fit la découverte de sa vie. Incroyable mais vrai, le richissime homme d’affaires camerounais, Mr le visiteur tout en sueur avec son cinquième membre bien raide formant un angle de 90° avec son corps en train d’aller et de venir entre les jambes de la supposée jeune sœur, et ceci sans répit. Surpris et étonné, le commis de l’établissement morguier est resté sans mot jusqu’à ce que M.E, se rende compte de sa présence. Pour son image, l’homme d’affaires était obligé d’acheter le silence de son accompagnateur, il lui tend sur le champ cinquante (50000)  FCFA. Ce dernier se retire laissant l’homme d’affaires poursuivre sa morbide besogne. Par la suite, le bruit  provenant de la salle d’opération sexuelle qui aurait attiré  l’attention des autres employés de la morgue qui sont venus aux nouvelles.

L’accompagnateur étant déjà mouillé il a disparu des abords immédiats de  l’établissement. Mr M.E a été pris comme un vil individu et jeté dehors tel un mal propre. Selon des indiscrétions, ces actes qui peuvent paraître morbides ne sont pourtant pas isolés ces derniers temps sur le continent. Ils sont rendus possibles par des réseaux bien huilés qui assouvissent tous les désirs jusqu’à l’impossible pour des clients à la recherche de pouvoir surnaturel ou de gain facile ou de richesse contre n’importe quel prix.

Léopold GBEGAN

Articles similaires