Accidents de circulation répétés à Adjohoun : Les autorités communales décidées à arrêter la saignée

 Accidents de circulation répétés à Adjohoun : Les autorités communales décidées à arrêter la saignée

Le conseil communal d’Adjohoun dirigé par le maire François Zannougbo est décidé à trouver des solutions idoines pour qu’il y ait moins de cas d’accidents de circulation sur la RN4 notamment dans la dépression de Sissèkpa, arrondissement d’Azowlissè. Pour y parvenir, il a pris une batterie de mesures ces derniers temps.

Des morts, des blessés et des dégâts matériels. C’est ce à quoi les usagers de la Route Nationale numéro 4 Dangbo- Adjohoun- Bonou- Ouinhi-  Kpédékpo font face depuis plusieurs mois. Dans la commune d’Adjohoun, la dépression de Sissèkpa dans l’arrondissement d’Azowlissè se révèle être le sanctuaire de ces drames routiers. Depuis quelques semaines, il n’y a pas cette semaine où l’on ne déplore pas de cas d’accidents de circulation soit dans la dépression ou sur la montée en direction du carrefour Azowlissè. Ces accidents impliquent pour la plupart des temps les véhicules gros porteurs. Face à cet état de chose, les autorités communales ont pris une série de mesures.

Le volet spirituel des mesures…

Ne sachant plus à quel saint se vouer suite aux cas répétés au niveau de la dépression de Sissèkpa, le maire François Zannougbo a associé les gardiens de la tradition et les têtes couronnées de la sa commune pour une solution à la situation. En effet, après une séance le vendredi 17 juin 2022 suite au dernier cas d’accident de circulation en date du mardi 14 juin 2022, les dignitaires des cultes endogènes d’Adjohoun sont conviés à la consultation de l’oracle « Fâ »pour en savoir davantage sur les causes de ces malheurs qui frappent les usagers  à ce niveau la route nationale N°4. Après avoir décelé les signes révélés par l’oracle Fâ, place est faite aux sacrifices dits  « Vôssissa » sur les lieux  avec les dignitaires de la divinité  »Ogou ». En dehors de cela, d’autres sacrifices sont encore annoncées au même endroit.

La répression…

En  dehors des sacrifices dans la dépression de Sissèkpa, d’autres mesures drastiques sont activées par le maire François Zannougbo et son conseil communal pour ramener les conducteurs des véhicules gros porteurs à l’ordre. Car, le constat fait état de ce que la plupart des accidents enregistrés sur le tronçon Dépression-montée de Sissèkpa sont causés par les conducteurs des camions de sable fluvial qui font les chargements hors gabarit. Pour ce faire l’autorité communale et une équipe de la Ppolice républicaine de son territoire ont effectué le vendredi 24 juin 2022 une descente inopinée sur la route au niveau de la devanture de l’hôpital de zone d’Adjohoun. L’opération consiste à identifier les camions de sable fluvial qui ont fait des changements illégaux. Plusieurs camions de chargement de sable hors gabarit ont fait les frais de ces mesures. Aussi ont-ils été interdits de passage sur le tronçon jusqu’à nouvel ordre. À cet effet, la voie allant à Sahoro est choisie pour servir de déviation aux conducteurs de ces camions pour leur destination finale.

Edmond HOUESSIKINDE

Articles similaires