Match Ecureuils – Super Eagles: Impressions des journalistes et consultants sportifs

 Match Ecureuils – Super Eagles: Impressions des journalistes et consultants sportifs

Dans le cadre de la cinquième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, Cameroun 2022, les Ecureuils du Bénin affrontent les Super Eagles du Nigéria le samedi 27 mars 2021 au stade Charles De Gaule de Porto-Novo. A cet effet, Gaskiyani Info a recueilli les impressions de certains journalistes et consultants sportifs. Lisez plutôt !!!

Issa Hamadou, Chroniqueur, journaliste et reporter sportif à l’ORTB

” Difficile sera ce match face au Nigeria qui intervient dans un contexte de crise sanitaire. C’est le match le plus indécis pour le Bénin dans ses éliminatoires. Le Nigeria n’étant pas encore qualifié, il voudra le faire face au Bénin à n’importe quel prix et éviter de se mettre une pression lors de la dernière journée. Le Nigeria prendra surtout très sérieux ce match pour éviter un scénario similaire à celui vécu face à la Sierra Léone (4-4 à domicile). Avec des joueurs talentueux notamment Ozimhen, Iwobi et autres, ils seront  très menaçants samedi prochain. Il va falloir pour Michel Dussuyer et ses hommes prendre la mesure de l’enjeu pour contrecarrer cette équipe. Avec des joueurs dont la plupart n’est pas titulaire en club, la tâche est encore plus délicate. Il faut le dire clairement samedi prochain à Porto-Novo, le Nigeria part favori. Mais un match, reste un match de football. Qui sait….? Il y a une place pour le Bénin, mais elle est très petite. “

Albert Ogoundédji, Chroniqueur, journaliste et reporter sportif à l’ORTB

” Depuis le tirage au sort, tout le monde attendait ce match. Aujourd’hui, l’enjeu le rend encore plus grand avec deux voisins toujours en quête de leur qualification. Ce sera un match compliqué pour les deux pays surtout pour le Bénin qui joue à la maison pour la dernière fois de ces éliminatoires. Les statistiques et résultats des précédentes rencontres ne plaident pas pour les Ecureuils mais le Bénin a les moyens de stopper la série samedi 27 mars prochain. Michel Dussuyer a déjà réussi des gros coups face à des grosses nations de football du Continent. Sa science tactique de s’adapter à l’adversaire peut contribuer à faire tomber le Nigeria. Le match sera rude, physiquement intense et les Ecureuils doivent répondre à un Nigeria qui est solide et qui sait créer le danger avec ses nombreuses armes offensives. Le Stade Charles de Gaulle attend également son match référence des Ecureuils. Les inquiétudes sont dissipées, le groupe est suffisamment au complet pour défier le Grand Nigeria. Le Nigeria est certes toujours invaincu mais n’est justement pas vraiment grand et souverain dans cette campagne. Une équipe bien inspirée du Bénin peut bien faire un vrai bon résultat et s’éviter une “Finale” face à la Sierra Leone. “

Ouzérou Abdoulaye, Consultant sportif, ex international béninois

“Le Benin n’a jamais été aussi plus près de réussir à faire un résultat contre le Nigeria. Certes le Benin ne part pas favori mais le Benin a une organisation défensive capable de contenir les meilleures attaques africaines. Les poulains de Michel Dussuyer savent tous se rendre disponibles pour défendre en bloc tout en jouant à fond sur chaque contre-attaque et aussi sur les coups de pied arrêtés. Cette formule nous  a très souvent souri contre les grosses nations car nous n’avons pas les qualités d’une équipe joueuse capable d’avoir la possession sur un match. Si le Bénin joue avec ses qualités,  une victoire est envisageable contre le Nigéria. “

Epiphane Axel Bognanho, Chroniqueur, journaliste et reporter sportif à ADO Tv/FM

“C’est un match décisif pour les Écureuils dans la course à la qualification pour la Can Cameroun 2021. Le Bénin a besoin d’engranger des points pour ne laisser aucun espoir à la Sierra-Leone. Maintenant, le défi est important face à une équipe nigériane toujours aussi solide. On sait que le Nigeria est favori, mais le Bénin ne doit pas jouer petit bras. J’espère juste que les hommes de Michel Dussuyer seront à la hauteur de l’enjeu. Il s’agira d’un match haut niveau. Il faudra tout donner sur la pelouse pour ne pas nourrir des regrets. Surtout que les joueurs évoluant en Ligue 1 et en Ligue 2 ont finalement rejoint le groupe. Ils constituent des renforts de taille dans ce contexte spécial.”

Arnaud Acakpo, Journaliste à Capp FM

« Je note qu’après une semaine d’incertitude la quasi-totalité de l’effectif des Ecureuils qui a disputé les récentes journées FIFA est bien présente. Michel Dussuyer peut sans beaucoup de difficultés composer une équipe compétitive pour négocier cette rencontre face au Nigéria. La petite crainte peut être l’absence de Olivier Verdon vu l’influence qu’il a commencé par prendre dans ce groupe mais Adénon et Hountondji étant là, son forfait peut être aisément compensé. Sur la convocation de Stéphane Sessègnon comme “invité de marque” je ne suis pas contre et comme l’a précisé le sélectionneur sa forme va déterminer  suite. De toute façon la rencontre se disputera jusqu’à la fin des 90 minutes même si sur papier, les Super Eagles sont favoris. La victoire sera du côté de l’équipe la plus conquérante et la plus réaliste. » 

Dohou Messan, Rédacteur en Chef de Afriqu’En Marche

” Pour ma part cette rencontre pour le Bénin sera très difficile. En ce sens ou le Nigeria ne réussit pas aux “Écureuils”. Mais aujourd’hui il a déjà eu la chance de jouer des grosses nations du continent dans ces moments difficiles.

 Sur le terrain les rapports ne seront pas aussi les mêmes. Sauf que Khaled et ses amis auront l’atout de la pelouse. Seulement c’est la détermination, la concentration et le réalisme peuvent permettre aux Béninois d’avoir gain de cause face à l’ogre nigérian. “

Propos recueillis par Damien TOLOMISSI

154 vues

Articles similaires