Législatives 2023 : La Cour constitutionnelle et la CENA s’accordent

 Législatives 2023 : La Cour constitutionnelle et la CENA s’accordent

Les législatives 2023 se tiendront dans quatre mois. Pour sa tenue, les responsables de la Cour Constitutionnelle et la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) deux institutions impliquées, en amont et en aval dans sa bonne organisation, se sont concertées mercredi dernier, au siège de la haute juridiction. L’objectif est de faire le point des préparatifs des législatives de 2023.

Cette rencontre est une tradition aux dires du Secrétaire général de la Cour Constitutionnelle. « C’est dans le cadre de cette tradition que la Cour Constitutionnelle a invité la CENA à venir dans ses locaux,  présenter aux membres de la Cour constitutionnelle, le niveau d’avancement des préparatifs des élections législatives de 2023 » a précisé Gilles Badet.

Le Président du Conseil électoral et sa suite ont fait le point du niveau d’exécution du chronogramme établi. On retient que beaucoup de tâches sont déjà exécutées et d’autres en cours. Aussi des dispositions ont-elles été prises pour que les élections se déroulent dans de bonnes conditions. A la suite de cette présentation, les membres de la Cour Constitutionnelle ont demandé des éclaircissements sur certaines questions avant de faire des propositions ou et recommandations. Le président par intérim de la Cour Constitutionnelle a émis le vœu que la liste électorale et la liste des centres et postes de vote lui soient transmises également afin de lui permettre de faire son travail de suivi. Amouda Issifou a également insisté sur les travaux qui doivent être faits par la CENA au niveau des candidatures que cela soit l’examen des dossiers de candidature et les motifs d’invalidation éventuelle de certaines candidatures.

La CENA et la Cour Constitutionnelle ont des rôles complémentaires. La première fait la compilation et la publication des résultats bruts alors que la Cour Constitutionnelle, après réception des cantines qui lui sont convoyées par la CENA ainsi que les documents électoraux, proclame les résultats définitifs des élections. Le président de la Cour Constitutionnelle a, donc, recommandé à Sacca Lafia et son équipe de veiller à la qualité de ces documents et à la célérité dans la transmission des cantines.

Véronique GBEWOLO (Stag)

Articles similaires