Le mal de dos : Le mal du siècle

 Le mal de dos : Le mal du siècle

Parfois on ignore les douleurs qui apparaissent dans le cou, le dos ou encore dans les membres. Or ces douleurs sont à prendre très aux sérieux. Car plus tard, elles conduisent à une intervention chirurgicale ou à une paralysie. Dans ce numéro, Naomie Adammado, kinésithérapeute revient sur les origines de ce mal, les symptômes et bien évidemment sur les moyens de prévention de ce mal.

Le mal de dos touche des millions de personnes dans le monde.  Pour la kinésithérapeute, « C’est la situation de stress accru qui favorise pour la plupart du temps le mal de dos ». Elle explique que le mal de dos est « une douleur insignifiante ressentie dans le cou, le milieu de dos, le bas du dos. Un travail physique éprouvant est susceptible d’entraîner des troubles, mais la sédentarité et le stress constituent également deux causes fréquentes des problèmes de dos. Cette douleur peut devenir permanente et réveiller des douleurs dans les membres ou chroniques et se prolonger depuis plus de 3 mois ». Ce mal poursuit Naomie Adammado à plusieurs origines et différentes appellations en fonction des organes qui sont touchés. Si c’est les os : « on parle d’arthrose », les muscles on parle de « myalgies », les nerfs on parle de « sciatiques » et puis les disques on parle de « hernies discales ».

Les symptômes

Les douleurs au niveau du dos sont d’intensité variable, d’après un article du site Sante.Journaldesfemmes.fr. Chose confirmée par Naomie Adammado qui indique que les douleurs peuvent être brutales ou insidieuses. « Leur durée peut aller de quelques jours à plusieurs mois. Elles peuvent être accompagnées de douleurs radiculaires, c’est-à-dire de sciatiques, cruralgies, de névralgies cervico-brachiales ou de douleurs intercostales. Une raideur rachidienne peut également être présente. En fonction de la cause, elles peuvent être diurnes ou nocturnes, aggravées ou non par l’effort ou par certaines positions ».

Que faire pour trouver soulagement ?

Selon la spécialiste, les conséquences du mal de dos  sont multiples et très invalidantes dans la vie de l’être humain.  Le repos, la prise d’anti-inflammatoires ou d’antalgiques et les séances de kinésithérapie peuvent être prescrites pour soulager la douleur dira-t-elle mais l’avis de son médecin ou de son pharmacien est nécessaire avant tout traitement. Elle insiste sur la nécessité de faire un effort pour préserver notre corps qui nous permet d’aller et de venir afin d’avoir une vie épanouie. Pour finir, elle suggère d’avoir une bonne hygiène de vie pour éviter ce mal qui sévit actuellement dans le monde entier.

Léopold GBEGAN

Articles similaires