La Pubalgie : Le Calvaire des sportifs

 La Pubalgie : Le Calvaire des sportifs

Chez les sportifs en général, parfois des douleurs naissent au niveau de la région pubienne. Et cela entraîne un déséquilibre musculaire. Il s’agit de la Pubalgie. Le kinésithérapeute, Toussaint Azondékon évoque ce mal qui ronge la vie sportive.

« PUB = pubis et ALGIE = douleur. La PUBALGIE désigne alors des douleurs de la région Inguinale et Pubienne Uni ou Bilatérale, c’est une douleur localisée au niveau du pubis », a expliqué Toussaint Azondékon tout en précisant que « la Pubalgie se ressent chez les sportifs mais peut aussi se retrouver chez la femme enceinte à partir du 6ème mois de la grossesse ».  Il poursuit : « La pubalgie se manifeste par la présence d’une contracture ou d’une tension palpable à l’intersection des adducteurs ou des muscles grands droits de l’abdomen ».

Le mal dira-t-il peut aussi se manifester par « des douleurs au niveau du pubis et ou de l’aine. Elle peut également irradier sur la face interne de la cuisse ». Pour le docteur Marc Perez cité par le Kinésithérapeute Azondékon, il existe trois types de pubalgies.  « Les Pubalgies hautes, moyennes et basses ».

Symptômes et causes

Selon Toussaint Azondékon, la pubalgie se manifeste par les douleurs au niveau du pubis après une courte pose inflammatoire. Par la suite, des douleurs naissent du fait de la marche sur l’insertion des muscles, mais au repos aucune douleur ne se sent.

A l’en croire, l’une des causes de la pubalgie est « la pratique du sport de haut niveau », « les sportifs soumis à un entraînement intensif au quotidien sont exposés » car « la Pubalgie se développe au dépend des muscles de la région pubienne ». Le sport « le plus pourvoyeur de Pubalgie est le football » a-t-il souligné. Il ajoute : « La danse et la gymnastique, la fracture des os dans la région pubienne peuvent aussi être sources de Pubalgie ».

Diagnostics

Pour diagnostiquer ce mal d’après le Kinésithérapeute Azondékon, il faut des examens d’imagerie notamment la radiographie du bassin, l’échographie, l’IRM du bassin. Pour agir sur le mal, un traitement clinique est indispensable.

Conséquences

 Pour Toussaint Azondékon, la pubalgie peut mettre en mal l’harmonie d’un couple parce que l’homme ou la femme ne pourra plus tenir de rapport sexuel pendant un temps. « Cessation de la pratique sportive ce qui peut être un handicap pour votre carrière ou vous empêchez de mener correctement votre activité professionnelle et de satisfaire votre conjoint ou conjointe parce que vous avez beaucoup de difficultés à marcher, courir, et vous abaisser ».

La prise en charge des patients

La Pubalgie se soigne et se guérit.  Le Kinésithérapeute conseille qu’il faut « le respect de la période de repos en évitant toutes les activités qui augmentent la douleur ; Mettre les glaçons pour soulager la douleur ; Prendre des remèdes naturels anti-inflammatoires ; Masser les muscles adducteurs pour les détendre ; Pratiquer des étirements des jambes et suivre un programme d’exercice de rééducation ». Il suggère aussi « la prise d’anti-inflammatoires, le massage des muscles adducteurs, la pratique des étirements des jambes et le suivi d’un programme d’exercice de rééducation et la mise de glace pour soulager la douleur ».

« Si vous ressentez une douleur au niveau du pubis, consultez votre médecin ou un médecin du sport et pensez à bien vous échauffer avant la pratique du sport », a conseillé Azondékon. Il va ajouter : « Pensez également à vous hydrater avant, pendant et après le sport ». Le spécialiste va conclure ce conseil : « Il convient d’inclure dans sa pratique sportive, des exercices de renforcement musculaire comme le gainage qui permet la musculation des abdominaux et des étirements (adducteurs, ischio – jambiers) ».

Léopold GBEGAN

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *