Piste cyclable de Godomey : A quand le démarrage des travaux ?

 Piste cyclable de Godomey : A quand le démarrage des travaux ?

Le vendredi 10 juin 2022, le Ministre des infrastructures et des transports était sous  l’échangeur de Godomey pour constater l’état de dégradation avancée de la piste cyclable de cette infrastructure routière qui sert de jonction entre trois grandes villes du sud du Bénin : Cotonou, Abomey-Calavi et Ouidah. À l’époque, Hervé Hêhomey avait annoncé le démarrage des travaux pour très bientôt. Mais jusqu’à présent, rien sur le terrain n’annonce le lancement des travaux.

Cela fait plus de quatre mois déjà que le ministre Hêhomey a annoncé l’imminent démarrage des travaux de réhabilitation de l’échangeur de Godomey.   Il a même promis que des mesures se prennent pour que dès le lundi 13 juin 2022 les consultations commencent avec des entreprises pour aboutir au lancement immédiat des travaux. Mais depuis rien. Rien de visible sur le terrain. Certainement que les consultations se poursuivent mais les usagers de la piste cyclable souffrent le martyre.

Faut-il le rappeler, le ministre Hêhomey a fait savoir que le problème de la piste cyclable de Godomey était bien connu. « Nous maîtrisons la situation. Nous l’avons planifié. Sauf que c’est planifié dans le cadre de la reconstruction de Cotonou-Bohicon. Mais vu l’urgence et le constat que nous faisons, nous allons intervenir dans les quelques semaines à venir » a laissé entendre le Ministre des infrastructures et des Transports. Ce lundi 19 septembre 2022, la nouvelle année scolaire démarre. Pour ceux qui maîtrisent un peu la situation sur l’axe routier Cotonou-Calavi, il faut s’attendre au pire. Les longues files et les bouchons qui s’observent vont reprendre de plus belle. Et ce sont les apprenants qui vont en pâtir.

Pour rappel

En effet, il suffit d’emprunter la piste réservée aux cyclistes et menant vers la commune voisine d’Abomey-Calavi pour constater l’état cabossé de cette voie très empruntée. Un véritable parcours de combattant pour les usagers en partance pour Abomey Calavi. La route est parsemée de nombreuses anomalies qui empêchent la circulation aisée des usagers. Les pavés ayant été posés sur cette route ont formé des dos-d’ânes pas ordinaires depuis un certain temps.  « Nous souffrons au jour le jour en empruntant cette route. C’est dommage que les autorités ne font rien depuis des années», s’est indigné Bruno T.

Benoît est aussi d’avis et s’insurge de l’état de cette bretelle. « Nous ne savons réellement pas comment cette voie est devenue ainsi avec une dizaine des dos-d’âne formant des vagues qui non seulement ralentissent la circulation mais créent des dommages aux engins surtout la piste cyclable qui se trouve au niveau de l’échangeur, un véritable piège à crabes », a-t-il affirmé tout en ajoutant qu’« à l’état normal des choses, les motocyclistes qui se rendent au centre-ville de Godomey et à Calavi ne doivent pas passer par le passage supérieur de l’échangeur. Mais vu l’état impraticable de cette voie, les usagers sont contraints, s’exposant ainsi aux disques d’accident ».

Comme l’ont fait savoir la quasi-totalité des usagers de ce trafic, le danger se vit au quotidien en empruntant cette bretelle. A côté de cette anomalie sur le trafic local de l’échangeur de Godomey, l’on remarque aussi des pavés arrachés, enfoncés dans le sol créant des trous béants qui constituent de graves dangers pour les usagers. Ce qui expose davantage les usagers jour et nuit aux risques d’accident mais aussi et surtout la restriction de la durée de vie des motos.

Arnaud  ACAKPO (Coll)

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *