JCI Cotonou Espoir à Epp d’Adogléta : Pour améliorer la santé bucco-dentaire des élèves

 JCI Cotonou Espoir à Epp d’Adogléta : Pour améliorer la santé bucco-dentaire des élèves

Dans le cadre de l’exécution de son programme d’activités, la Jeune Chambre Internationale (JCI) Cotonou Espoir place sa mandature sur la réalisation des projets sociocommunautaires. Et sa première activité porte sur le projet Santé Plus qui est à sa troisième édition. Les élèves de l’Epp Adogléta sont donc à l’honneur du 08 au 12 février 2021 dans l’enceinte de l’école. 

 Le président de la JCI Cotonou Espoir, Roland Raoul Dagoli en prenant ses fonctions a placé son mandat sous le signe de «United to Act». Il avait laissé entendre que son ambition est de faire de la JCI Cotonou Espoir, une organisation plus forte à la JCI et dans la communauté par la qualité de ses membres. Déjà, la JCI Cotonou espoir annonce la couleur à travers la tenue effective de la 3e édition du Projet Santé Plus.

Faire une enquête sur la santé bucco-dentaire au sein de l’Ecole ; sensibiliser les enfants sur les diverses maladies buccales auxquelles ils sont exposés ; informer, éduquer et communiquer  aux élèves les bonnes habitudes en matière de brossage des dents ; sensibiliser les parents sur le rôle qui est le leur pour une bonne hygiène buccale des enfants. Tels sont les objectifs visés par le projet Santé Plus afin d’améliorer la santé bucco-dentaire des élèves de l’Ecole primaire publique d’Adogléta dans le 3e Arrondissement de Cotonou.

Pour la Directrice du Projet Santé Plus, édition 2021, le problème identifié est que la plupart des élèves ont des dents cariées. A l’en croire, il sera question durant ces jours, de la sensibilisation sur l’hygiène bucco-dentaire, de la consultation des enfants plus de détartrage, puis la remise de kits. Au terme de l’exécution de ce projet, les enfants observeront plusieurs changements. Entre autres,  amélioration de leurs connaissances sur les  maladies bucco-dentaires, la maîtrise parfaite du processus pour bien brosser les dents et les enfants souffrant de carie seront détectés et pris en charge. De même, les enfants connaîtront les règles à suivre pour ne pas avoir les dents cariées et les parents d’élèves seront bien informés pour accompagner et suivre  leurs enfants en ce qui concerne l’hygiène buccodentaire.

Rappelons que cette activité entre dans la droite ligne des objectifs pour le développement durable (Odd 3) qui stipule «Bonne santé et bien-être»

Patrice ADJAHO

20 vues

Articles similaires