Festival international Nù-tché : Le Comité multiples les contacts

 Festival international Nù-tché : Le Comité multiples les contacts

Le comité d’organisation de la 4e édition du Festival international « Nù-tché » enchaîne les audiences. Après le maire, des cadres de la Mairie de Sèmè-Podji, les organisateurs dudit festival ont rencontré le député Charles Omer Avala et le chef de l’arrondissement d’Ekpè, Janvier Metonyekpon. C’était ce mardi 08 novembre 2022.

L’initiative est fortement saluée par Charles Omer Avala. Selon lui c’est « une des manières à faire réapprendre notre culture à nous même, le fond de notre culture au lieu de parler tout le temps de celle des autres. Comme tout Béninois nous devons encourager les initiateurs de ce projet. C’est pour cela que je m’engage à les accompagner » a-t-il déclaré. Aux dires du député de la 19e circonscription électorale, le thème « Mitònù » retenu pour la 4e édition du Festival international Nù-tché est logique. Faisant référence à l’artiste Sagbohan Danialou, le député à l’Assemblée nationale, 8e Législature estime que le thème est bien choisi. « Nous ne devons pas oublier les pratiques de nos parents parce que le développement d’une nation passe par la connaissance de notre histoire » estime-t-il avant de poursuivre. « Tout artiste doit d’abord s’intéresser à sa culture s’il veut évoluer lui-même et faire évoluer son pays. Car en parlant de sa culture beaucoup de personnes chercheront à le connaître et là il aura plus de fans » a conseillé Charles Omer Avala.

Même dynamique chez le chef de l’arrondissement d’Ekpè. « J’ai accepté que mon arrondissement abrite les trois premières éditions parce que tout ce qui touche à notre culture me touche » a dit Janvier Metonyekpon pour montrer son attachement au Festival international Nù-tché. Le Directeur du Centre de promotion artistique et culturelle (Cpac Nù-tché) était accompagné pour la circonstance de Honoré Afokpo, responsable à l’organisation du festival. Les échanges ont été fructueux à en croire Denis Sèmassa Assogba. « L’honorable est très réceptif sur l’objectif du projet » a-t-il confié.

Patrice ADJAHO

Articles similaires