Fédération béninoise de cyclisme : La saison sportive lancée

 Fédération béninoise de cyclisme : La saison sportive lancée

Plus d’un an après l’arrêt des activités à cause du coronavirus,  ils ont retrouvé la piste ce dimanche 4 avril 2021 sur la route des pêches à Fidjrossè dans la ville de Cotonou. Et pour annoncer la couleur, synonyme de la reprise des compétitions, la Fédération béninoise de cyclisme a choisi un critérium pour déterminer les meilleurs.

Trois catégories que sont élite homme, élite femme et junior homme étaient en compétition. Si au niveau de la catégorie Junior homme, critérium de 40 km,  Glorad Saïzonou du club SAFI est monté sur la plus haute marche du podium au bout d’une heure 20 minutes de course avec une vitesse moyenne de 30 Km/h, Faridath Ahouandjinou du même club SAFI n’a pas facilité la tâche à ses concurrentes dans la catégorie Elite femme. Sur un critérium de 60 km,  elle a tout simplement dominé toute la course. Ceci devant respectivement Aziagbé Dossou du club PACO (2ème) et Yvette Vidognonlonhoué du club Hirondelle (3ème). Le spectacle a été un peu plus au rendez-vous chez les élites hommes. Et pour cause, sur ce critérium de 100 Km, la course a été âprement disputée entre trois coureurs qui ont dominé l’échappé du début jusqu’à la fin. Au finish, la palme d’or est revenue à Idrissou Bachiki du club Panthères au bout de deux heures 18 minutes avec une vitesse moyenne de 42,73 Km/h.  «Depuis le début de la course, j’ai juste essayé de rester dans l’échappée pour finir à la tête vers la fin de la course », confie-t-il, très heureux de sa victoire avant d’ajouter «Dès le début de la course on a su qu’il y a du vent alors on a du placé l’allure en bloc 45-48. Le peloton a eu des cassures, dont on est parti à trois. Ça n’a pas été facile parce que déjà à 40, 50 Km, je me sentais un peu fatigué ».

L’espoir est permis

Très satisfait de l’issue de cette compétition, l’entraîneur de l’équipe nationale du Bénin n’a pas caché sa joie.  «La première bonne impression est que les compétitions ont démarré. Parce que l’absence de compétitions joue sur les coureurs béninois lors des courses internationales », a souligné Papoen Otcho. Il estime que la course a été bonne mais «l’échappée ne m’a pas trop fait plaisir ». Au début de la course explique-t-il «  il y a eu une échappée de trois coureurs dont deux sont revenus du Mali il y a deux semaines. Ces deux devaient prendre les deux premières places. Mais, ça n’a pas été le cas. Ils ont pris la première et la troisième place ».

Pour sa part, le président de la fédération,  Romuald Hazoumè indique que «la course a été bien animée avec une échappée qui a résisté, du début à la fin, à l’attaque des autres ». Il trouve que c’est une bonne chose parce que dans une course, il faut de l’animation. Et, «on commence à voir que nos coureurs ont commencé par avoir le niveau. Ce qui leur reste à leur formation c’est l’audace de gagner à l’extérieur ». Il est donc heureux pour ce retour à la compétition mais reste très prudent sur l‘évolution de la situation sanitaire. Pour lui, l’ouverture de la saison sportive ne doit pas rimer avec le relâchement au niveau des mesures barrières. « Après cette ouverture de saison, il y a le tour du Bénin qui se pointe à l’horizon. Ce sera un tour qui aura une diffusion sur Canal+ et TV5 et il y aura des équipes étrangères qui vont venir. Mais, avant ce tour, il y aura une ou deux autres courses », confie-t-il.

Damien TOLOMISSI

19 vues

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *