En conclave à Adjohoun : Les gardiens de nos traditions prient pour la paix

 En conclave à Adjohoun : Les gardiens de nos traditions prient pour la paix

La période sensible que traverse le Bénin ne laisse personne indifférente. Réunis en congrès extraordinaire le samedi 20 mars 2021 au Centre des jeunes et loisirs d’Adjohoun les rois membres du Conseil Suprême national  des chefferies traditionnelles du Bénin pour la sauvegarde et la promotion des patrimoines endogènes et touristiques ont imploré les mânes de nos ancêtres pour que la paix règne sur toute l’étendue du territoire national en cette période de l’élection présidentielle. C’était en présence de plusieurs autorités politico -administratives.

Placer sous le signe de la paix en cette période de l’élection présidentielle du 11 avril 2021, cette assise est très importante  pour ces têtes couronnées. Selon ces derniers, il urge de prier et de sensibiliser la population afin que l’élection présidentielle à venir se déroule sans  violence. Le  Secrétaire général du conseil  sa Majesté GBEDIGA MABOUGUELI, roi de Gbananmè a dans sa prise de parole  mis la nécessité d’un tel congrès dans un contexte où l’on assiste à des agissements tendant à mettre à mal la cohésion nationale. Aussi a-t-il salué le leadership et le sens de responsabilité de sa Majesté HOUÉZÈZOUN Woudjigbé Alochéwou, Roi de la commune de Bonou et président départemental du conseil des chefferies traditionnelles pour son engagement dans le cadre de la promotion des valeurs endogènes. À tour de rôle, les têtes couronnées se sont succédées au pupitre pour non seulement prier pour la nation béninoise mais aussi inviter chaque citoyen à cultiver la paix partout et à tout moment. Le maire de la commune de Bonou, présent à cette séance n’a eu d’autres mots que ceux du remerciement à l’endroit des gardiens de  valeurs traditionnelles. « C’est une initiative salutaire dans le contexte actuel. Je remercie nos rois et que les différents vœux pour le Bénin se réalisent »souhaite-t-il. Son homologue d’Adjohoun, a saisi l’opportunité pour inviter les rois et chefs traditionnels à continuer la prière pour la paix dans les couvents et palais respectifs. François ZANNOUGBO s’est aussi réjoui du choix porté sur Adjohoun pour la tenue de ce conclave extraordinaire. Au terme de la cérémonie, le président départemental (Ouémé) du Conseil suprême des chefferies traditionnelles  Sa majesté HOUEZEZOUN WOUDJIGBE  ALOCHEOU a indiqué que chaque béninois doit savoir raison gardée et contribuer fortement à l’enracinement de la paix avant, pendant et après le scrutin présidentiel du 11 Avril prochain. « Le Bénin est un et indivisible. Personne ne doit donc céder à la provocation de son prochain. Restons unis pour la paix dans tout le pays » recommande la personnalité morale qui par la suite est portée par ses pairs à la tête d’un bureau de 21 membres national du conseil. Le Roi de la commune de Bonou sa Majesté HOUÉZÈZOUN Woudjigbé Alochéwou est donc désormais  aux commandes du Conseil suprême national des chefferies traditionnelles du Bénin pour la sauvegarde et la promotion des patrimoines endogènes et touristiques.

Edmond HOUESSIKINDE

3 vues

Articles similaires