Dr Christian Tohouénou, Gynécologue-obstétricien: «Les myomes peuvent…être un obstacle à la conception»

 Dr Christian Tohouénou, Gynécologue-obstétricien: «Les myomes peuvent…être un obstacle à la conception»

Ces dernières années, les femmes sont victimes de certaines maladies qui empêchent d’autres de procréer.  Au nombre de ces maladies nous pouvons noter le Fibrome ou le Myome. Dans cette interview, Docteur Christian Tohouénou, Gynécologue-obstétricien, nous donne quelques détails sur ces tumeurs. Pour le promoteur du Cabinet Médical Saint, l’origine de ces tumeurs est encore mal connue.

Qu’entend-t-on par Fibromes ou Myomes ?

Myomes ou Fibromes désignent la même pathologie. En réalité on parle de Léiomyome qui désigne une tumeur (masse) qui se développe au niveau de l’utérus, plus précisément aux dépens des cellules du muscle utérin.

Quelles sont les causes de ces maladies chez une femme ?

L’origine de ces tumeurs est encore mal connue. Mais nous connaissons des facteurs de risques dont l’hérédité, les hormones et les facteurs de croissances, l’obésité, l’âge.

Dîtes nous les symptômes qui permettent de savoir qu’une femme à ces maladies ?

Plusieurs circonstances peuvent révéler la présence de myomes. Par exemple,  parfois au décours d’un examen gynécologue de routine ou lors d’une échographie pelvienne dans l’exploration d’un désir de maternité. Aussi faut-il le préciser parfois la présence des myomes peut provoquer des gênes fonctionnels comme : l’augmentation du volume du ventre ; des douleurs pelviennes ; du saignement abondant lors des menstrues ; de l’écoulement de liquide par le vagin (hydrorrhée) ; miction fréquente ou difficulté à uriner….

Comment ces maladies sont sont-elles diagnostiquées chez une femme ?

Une fois en consultation, la présence du fibrome peut être suspectée par l’examen de l’agent de santé. Le diagnostic est confirmé par la réalisation d’une échographie pelvienne qui retrouve la masse et précise sa localisation sur l’utérus mais aussi sa taille.

Ces maladies peuvent-elles empêcher une femme de procréer ?

Les myomes peuvent dans certains cas (position et taille sur l’utérus) être un obstacle à la conception. Ils peuvent également au cours de la grossesse provoquer des avortements.

Comment traiter ces maladies ?

Le traitement des myomes se fait le plus souvent de façon chirurgicale (myomectomie, une intervention chirurgicale qui consiste à effectuer l’ablation d’un ou de plusieurs fibromes (ou myomes) utérins tout en gardant l’utérus. Cette intervention est très différente selon le type de fibrome, sa localisation, sa taille). L’abstention thérapeutique peut s’observer dans les cas où le myome est de petite taille et n’entraîne aucune gêne fonctionnelle. Les myomes opérables sont des myomes de grande taille ou dont la position entraîne des saignements abondants, de vives douleurs ou empêchent la conception.

Durant la grossesse, le Docteur réalise à travers les analyses que cette dernière est victime de ces maladies. Quelles sont les complications que cette femme peut avoir de la grossesse jusqu’à l’accouchement ?

Au cours de la grossesse, les myomes peuvent : augmenter de taille ; entraîner des douleurs pelviennes ; provoquer des menaces d’avortement ou d’accouchement prématuré ; entraîner un retard de croissance chez le fœtus ; provoquer une dystocie lors du travail d’accouchement, obligeant à avoir recours à la césarienne ; provoquer une hémorragie de la délivrance lors de l’accouchement.

Propos Recueillis par : Véronique GBEWOLO (Stag)

Articles similaires