Coopération bénino-canadienne: Une école des métiers de l’aviation bientôt disponible à Cotonou

 Coopération bénino-canadienne: Une école des métiers de l’aviation bientôt disponible à Cotonou

Ce samedi 1er octobre 2022, le gouvernement de la République du Bénin représenté par l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC) et l’Ambassade du Bénin près le Canada sont parvenus à un accord de principe avec la Corporation de Développement de l’Aéroport de Sherbrooke (CDAS) et la MRC du Haut Saint-François.  Ceci porte sur l’établissement d’une école de pilotage, de l’aviation qui aura des campus, à la fois, à Cotonou au Bénin et sur le territoire du Haut Saint-François au Canada.

À la fin des discussions entre toutes les parties impliquées, les négociations ont débouché sur un accord de coopération financière et technique à l’établissement et l’exploitation d’une école de pilotage, de l’aéronautique et des métiers de l’aviation qui aura « comme mandat d’offrir aux jeunes béninois des formations professionnelles et techniques dans les secteurs de l’aéronautique, la gestion des voyageurs, le service à bord d’aéronefs et le pilotage commercial ». Les programmes offerts par la nouvelle école d’après le communiqué de presse seront tous relatifs au pilotage, à l’aéronautique et aux métiers du voyage et de l’aviation. « Les cours seront donnés à Cotonou et à l’aéroport de Sherbrooke. Par ailleurs, l’ANAC pourra bénéficier de l’assistance technique de la CDAS et de l’école de pilotage Altitude Centre de l’Aviation dans le développement des cursus d’enseignement » peut-on lire.

Parmi les projets de diplômes professionnels et techniques discutés selon notre source on compte les qualifications suivantes : (1) pilotage monomoteur, (2) pilotage commercial, (3) vol aux instruments, (4) service à bord et sécurité aérienne, (5) gestion des escales, (6) mécanique d’aéronef. La formation de pilote sera offerte à Cotonou et terminée chez Altitude Centre de l’Aviation situé aux installations de l’aéroport de Sherbrooke qui possède l’infrastructure et les équipements nécessaires pour l’atteinte du nombre d’heures de pratique en simulateur et de vol avec instructeurs et en solo requis pour obtenir un brevet de navigation de classe mondiale. Les élèves enrôlés dans le programme de pilotage commercial, sur réussite des examens et cumuls des heures de vols requises, se verront décerner un brevet de pilotage de Transport Canada qui sera homologué par l’ANAC qui délivrera le brevet africain.

«La création d’une école nationale de pilotage, de l’aéronautique et des métiers de l’aviation s’inscrit dans les axes de développement du PAG 2021-2026, dont le renforcement du dispositif national de formation professionnelle et technique et vient aussi appuyer la vision de Son Excellence Patrice Talon de faire du Bénin, la première destination touristique de l’Afrique de l’Ouest. La mise en place d’une coopération bilatérale bénino-canadienne permettra de bâtir une école qui respecte les plus hauts standards de l’industrie» a affirmé l’ambassadeur Jean-Claude Félix do Régo à la sortie d’une rencontre de travail avec les parties prenantes.

«La mise en place d’un partenariat tripartie entre l’ANAC, la CDAS et l’école de pilotage Altitude, va aider au développement du contenu des cours de la nouvelle école et la formation des professeurs et les instructeurs béninois. Ce projet vient bonifier le secteur de la formation professionnelle et technique tel que souhaité par le Chef de l’État» a précisé  Coffi Marcel Okambawa, président du Conseil d’administration de l’ANAC et Chargé de mission du Président de la République du Bénin.

Patrice ADJAHO

Articles similaires