Volet social du pôle commercial au Stade GMK: Le gouvernement compatissant

 Volet social du pôle commercial au Stade GMK: Le gouvernement compatissant

On ne l’avait jamais douté. Seulement que cela n’a pas été connu du grand public. L’opération de libération des boutiques de ceinturage du Stade GMK dans le cadre des travaux de construction d’un pôle commercial, dispose bel et bien d’un projet social. La bonne nouvelle a été apportée aux futurs sinistrés par le ministre des Sports béninois en question, Oswald Homéky.

Reçu dans l’émission « Weekend à tous vents » de la radio Tokpa, ce membre actif de l’exécutif béninois à faire taire les polémiques et supputations au sujet d’une prétendue mauvaise foi du gouvernement à ouvrir une nouvelle boîte du pandore au sujet de la pauvreté ambiante dans le pays. Mais c’était assurément méconnaître le régime au pouvoir et son souci profond de ne jamais brimer les intérêts des couches déjà vulnérables. A ce titre, les occupants des boutiques de ceinturage du Stade GMK n’ont rien à craindre. Ils ne perdront rien de leurs activités. Cette assurance est donnée par le patron des sports qui a dévoilé l’ambition du gouvernement de ne pas abandonner les détenteurs de boutiques au ceinturage du stade de l’amitié, sommés de plier bagages avant le 31 mars.

Ces derniers vont bénéficier d’une solution de relogement que prévoit le gouvernement, a laissé entendre le ministre des sports qui insiste, persiste et signe, « qu’aucun des occupants ne sera laissé sur les carreaux ». Voilà qui est dit et ça jubile déjà dans les rangs de ces acteurs économiques qui étaient, il y a quelques jours, dans une situation d’irrésolution totale, même s’ils étaient informés depuis deux ans dudit projet, d’après ce que le ministre a rapporté pour montrer qu’il ne s’agit pas d’une opération menée et conduite sous un coup de tête, mais pensée et réfléchie. Dès lors, les interprétations hasardeuses et polémiques soulevées en ce qui concerne le volet social de la construction d’un pôle commercial au Stade GMK doivent désormais cesser et laisser place à l’annonce et la propagation de la bonne nouvelle, dans le souci de rétablir la vérité et surtout mettre tout le monde au même niveau d’information.

D.T

Articles similaires