Télévision numérique terrestre: Le Bénin opte pour le mode «Free-to-air»

 Télévision numérique terrestre: Le Bénin opte pour le mode «Free-to-air»

Ministre en charge des nouvelles technologies

Fondée sur la diffusion de signaux de télévision numérique par un réseau de réémetteurs hertziens terrestres, la Télévision numérique terrestre (TNT) est une évolution technique en matière de télédiffusion. Une approche qui fait école dans plusieurs pays du monde, et en Afrique. Au Bénin, la voie est entrain d’être tracée et compte rentré dans les rangs. C’est ainsi que le gouvernement béninois a décidé d’opter pour le mode « Free-to-air». Cette décision a été rendue publique dans un communiqué signé de la Ministre du numérique et de la digitalisation, Aurelie Adam Soulé Zoumarou. Dans ce communiqué, au-delà du mode retenu, il a été question également de la fabrication ou la commercialisation des décodeurs et accessoires de réception de la Télévision numérique terrestre (TNT) sur le territoire béninois.       

gasquiyani.info

Quid des recommandations de l’UIT

Faut-il le rappeler, la TNT au Bénin est le projet N° 21 des 45 projets phares du PAG 2016-2021. Elle occupe la deuxième place sur les six projets du numérique et dénote l’importance que revêt pour le Gouvernement, le numérique en général et la TNT en particulier.

Ce qui justifie, en son temps, la mise en place du Comité de Pilotage de la Transition à la Télévision Numérique Terrestre (CP/TNT) dont l’une des missions est de superviser la mise en place du réseau de diffusion de la TNT. La construction du réseau de diffusion de la TNT est maintenant achevée. Tout ceci, pour répondre aux recommandations de l’UIT. Les premiers tests de diffusion ont été réalisés à Abomey-Calavi en janvier 2018. Depuis mars 2019, tous les 29 sites composant le réseau sont fonctionnels et assurent la couverture du territoire national.

La TNT en question…

A en croire fr.wikipedia.org, avec la TNT, comme avec la télévision analogique, les ondes radio utilisées pour transporter l’image sont analogiques. Ce sont d’ailleurs les mêmes bandes de fréquences qui sont utilisées dans les deux cas. Ce sont donc les mêmes ondes, mais encodées différemment. Pour la télévision analogique, le signal modulant l’onde porteuse est analogique, c’est-à-dire que le signal électrique de modulation varie proportionnellement à la luminosité voulue. Les 625 lignes d’une image SD sont balayées l’une après l’autre ; un repère dans le signal électrique de modulation permet au récepteur TV de se synchroniser.

Ce qui est numérique dans la TNT, c’est l’information elle-même. Typiquement un fichier vidéo – mpeg par exemple – est transporté par la modulation d’ondes électromagnétiques. Le démodulateur extrait les données numériques du signal électrique (analogique) reçu sur l’antenne. Les données aux deux bouts de la chaîne étant numériques, on peut profiter du traitement numérique des données : Compression des fichiers pour réduire leur taille (ce qui permet de mettre plusieurs programmes dans un seul canal de fréquence), Code correcteur d’erreurs (on ajoute quelques données à la source, le récepteur les utilise pour détecter et corriger les erreurs introduites par le transport de l’information).

Patrice ADJAHO

1 vues

Articles similaires