Subventions du gouvernement aux clubs et fédérations sportives : Au-delà des attentes

 Subventions du gouvernement aux clubs et fédérations sportives : Au-delà des attentes

Ils sont 38 fédérations sportives, 116 clubs professionnels et amateurs, 75 centres de formation sportive, en plus du CNOS-Bénin et du CNSB à recevoir leurs chèques le vendredi 28 avril 2023. Pour la première fois, le montant alloué à ce secteur atteint près de 4 milliards de FCFA, ce qui n’est pas sans réjouir les parties prenantes, surtout que chaque édition a vu la cagnotte augmenter.

De 1.357.500.000 Francs CFA en 2022, les subventions sont passées cette année à 3.978.548.763 Francs CFA, soit une augmentation de 2.621.048.763 francs CFA. La particularité, c’est l’octroi de subventions aux clubs professionnels de Basketball, de Handball et de Volleyball. Chacun d’eux a reçu la somme de 10 millions de francs CFA. L’autre bonne nouvelle, ce sont les 100 millions de francs CFA octroyés aux fédérations de Pétanque, de Handball, de Basketball et d’athlétisme sans oublier les arbitres de football qui ont été eux aussi honorés. Avec une telle somme, le gouvernement montre plus que jamais sa détermination à faire du sport béninois une véritable industrie et de positionner ainsi le pays parmi les grandes nations.

Notre ambition dira le patron des sports béninois est de faire du Bénin une grande nation sportive. « Les subventions ont augmenté mais c’est un message pour dire que désormais nous changeons définitivement de pallier. Il faut désormais que chaque jeune talent dans n’importe quelle discipline ait la possibilité d’entrer en contact avec sa fédération sportive. Ça passe par votre capacité à décentraliser l’organisation des différents championnats. Il faut que le jeune talent reçoive le minimum d’encadrement possible pour pouvoir dès la base, avoir les bons réflexes, les bons automatismes liés à la pratique de sa discipline », a indiqué Oswald Homeky.

Il précise : « Cela dépend du travail que les directions techniques nationales mettront en place et du sérieux avec lequel chacun va conduire son action au sein de chaque direction technique de chaque fédération. Et à ce niveau, nous allons en dehors des subventions, vous doter des outils informatiques pour pouvoir renforcer le travail des directions techniques nationales. Nous souhaitons  maintenant que tous les championnats nationaux montent en intensité. La qualité de nos championnats, c’est le gage de nos succès. Je veux vous inviter tous, à 10 fois plus d’énergie et de passion pour que les différents championnats soient à la hauteur de la dynamique en cours dans notre pays »

Les impressions de quelques acteurs

 Kader Yarou, Trésorier Général de la FBHB

« J’avoue que c’est une surprise agréable pour moi parce que non seulement la subvention de l’année dernière a été véritablement augmentée mais on a eu encore plus de chance cette année. La cerise sur le gâteau de cette année est que tous nos clubs professionnels ont   bénéficié également d’une subvention de 10 millions. Alors convenez avec moi que je ne pourrai qu’avoir des motifs de satisfaction. Je crois que cette subvention notamment celle accordée aux clubs va faire que sur tous les plans, les clubs seront beaucoup plus aguerris »

Kamal SOUMANOU, Président de  ASSEC Handball club de Djougou

«  Il faut dire que c’est une première dans l’histoire de cette activité que les clubs de basket-ball, du handball et du volley-ball soient invités. Le gouvernement est en train de jouer sa partition, maintenant ça reste aux clubs de confirmer toute la confiance que le gouvernement place en nous. Nous avons reçu 10 millions de francs CFA  et je pense qu’avec ça nous allons essayer de renforcer la formation technique de nos joueurs et aussi de nos encadreurs. Ce qui est d’avance satisfaisant les moyens viennent de venir. Car on faisait avec nos propres moyens et on a encore eu un soutien de taille et ceci il faut le reconnaître. Quand c’est bien, il est de bon ton de  le reconnaître ».

Amos LANGANFIN GLELE, Président du centre de formation Fondation Amos Langanfin et du club FAL FC évoluant dans le  championnat féminin de deuxième division (FAL FC sera en D1 année prochaine)

« Je suis content et je dis chapeau au président Patrice Talon à travers son ministre des sports, Monsieur Oswald Homeky. Franchement nous sommes contents et surpris à la fois parce-que je me rappelle pour ce qui me concerne, les clubs évoluant dans le championnat féminin de deuxième division, le ministère nous a donné 1 million l’année dernière. Cette saison, nous sommes à 10 millions et pour ce qui concerne les clubs de la première division du championnat national féminin, ils ont reçu 2 millions de la part du ministère l’année dernière et cette saison, ils ont été gratifiés d’une enveloppe de 20 millions. C’est incroyable et  on ne s’en revient pas. Nous sommes contents et saluons cette prouesse du gouvernement. Nous pensons que le sport est en train de prendre un envol terrible. Un élan qui encourage nous présidents des centres de formation et de clubs engagés dans les différents championnats.”

Damien TOLOMISSI

Articles similaires