Secteur de la santé : Les membres Cnssp et ceux du Cnmh connus

 Secteur de la santé : Les membres Cnssp et ceux du Cnmh connus

Le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin

Les membres du Conseil national des soins de santé primaires (Cnssp) et ceux du Conseil national de la médecine hospitalière (Cnmh) sont désormais connus. Ceci, au soir du Conseil des Ministres qui s’est réuni mercredi, le 19 août 2020, sous la présidence de Patrice Talon, président de la République du Bénin.

Patrice Adjaho

Plusieurs décisions sont issues du Conseil des ministres du mercredi dernier. Au ministère de la Santé, on a désormais une idée claire sur les membres qui composent le Cnssp et le Cnmh. C’est ainsi qu’au niveau des mesures normatives, il y a eu la nomination des membres du Conseil national des soins de santé primaires et du Conseil national de la médecine hospitalière. Selon le Conseil des ministres, c’est à l’issue du processus d’appel à candidatures et de sélection que ces différents membres ont été sélectionnés.

Le Conseil national de la médecine hospitalière (Cnmh) sera présidé par  Djimon Marcel ZANOU. Les autres membres Augustine ZIME épouse MORA (sage-femme diplômée d’Etat, de grade inspecteur d’action sanitaire) ; Hortense HOUSSIN (médecin généraliste) ; Mahoungnon Sèdonoudé Violette CHIDIKOFFAN épouse KOUDJE (médecin pédiatre) ; Fifamè Aline AGUEGUE (pharmacien) ; Jean Guy Chaanon ADJALLA (chirurgien-dentiste) ; Pascal OMIYALE (administrateur des hôpitaux) ; Sèmassa Mohamed Ismaël HOTEYI (ingénieur en écologie environnementale) ; Montcho Adrien HODONO (médecin chirurgien) ; Justin Dantondji DENAKPO (médecin gynécologique obstétricien) ; Eugène ZOUMENOU (médecin anesthésiste réanimateur) ; Koffi-Mensah Stéphane Jean SAVI de TOVE (médecin radiologue) ; Pamphile Thierry HOUNGBO (spécialiste en gestion et maintenance des technologies des soins de santé).

Nommé au poste de la présidence du Conseil national des Soins de Santé primaires (Cnssp), Lamidhi SALAMI (médecin de santé publique) aura à ses côtés plusieurs membres pour l’atteinte de ses objectifs. On peut citer Célestine Jessudé TOVIDE (inspectrice d’action sanitaire) ; (Josée Cathérine GBEDAGBA épouse BOMARD (sage-femme diplômée d’Etat de grade inspecteur d’action sanitaire) ; Emilie Ablawa FIOSSI épouse KPADONOU (médecin spécialiste en santé mentale) ; Andréa Sounlingbé HOUINDOTE (nutritionniste) ; Cakpo Urbain AHITCHEMIN (administrateur des services financiers) ; Tétédé Pierre-Paul ADJOFOGUE (chirurgien- dentiste) ; Richard Dèdènou OUSSOU (ingénieur en aménagement et protection de l’environnement) ; Sèwanoudé Ernest NOUNAWON (médecin épidémiologiste) ; Lucien TOKO (médecin généraliste) ; Marouf BELLO (médecin pédiatre) ; Abdul-Aziz ASSANI (médecin gynécologique obstétricien) et Zinsou Angelo Paul AHOUANSE (pharmacien).

Notons qu’en vue d’accroître la prise en charge de ces affections au plan national et de favoriser le bénéfice de ces soins à un plus grand nombre de personnes, le Gouvernement a décidé de mettre en place un hôpital du jour en oncologie au niveau du CHU-MEL et du CNHU-HKM.

1 vues

Articles similaires