Scoliose: Comment la soulager?

 Scoliose: Comment la soulager?

Le dos subit parfois des déformations qui apparaissent soit à l’adolescence, avant la puberté et surtout dans l’enfance sans qu’on y fasse attention. Descellé tôt, son traitement est plus accessible mais tard cela peut s’avérer lourd. Dans ce numéro spécial, la kinésithérapeute Naomie Adammado évoque les causes et symptômes de ce mal appelé scoliose qui ruine la vie de bon nombre de personnes.

On parle de scoliose quand « la colonne vertébrale est penchée sur la droite ou sur la gauche avec ou sans apparition de légère bosse, lorsqu’on regarde la personne de dos » explique Naomie Adammado. Pour la kinésithérapeute, il existe différentes types de scoliose : la scoliose idiopathique (la plus fréquente avec environ 80%des cas), la scoliose congénitale ( c’est à dire à la naissance), la scoliose syndromique (d’origine neuro musculaire), la scoliose secondaire (suite au traumatisme ou à un cancer), la scoliose dite de Novo qui fait suite à une dégénérescence du rachis avec l’âge et la scoliose d’attitude (un positionnement préférentiel dû à la douleur, qui peut faire pencher le haut du corps par ricochet la colonne vertébrale).

Symptômes

Les signes d’après notre spécialiste sont entre autres « Des Douleurs dans le dos quand la scoliose débute à l’adolescence ». L’aspect physique du haut du corps indique-t-elle, est souvent déformé. On note « Des contractions musculaires spontanées dans le dos » et « Une tendance à se pencher sur le côté ».

Les causes

Selon Naomie Adammado, la plupart des chercheurs s’entendent pour dire que de multiples facteurs pourraient causer la scoliose, dont la génétique, une croissance rapide, des anomalies des tissus conjonctifs, des problèmes du système nerveux et de faibles niveaux de mélatonine. Pour confirmer sa thèse, elle cite la kinésithérapeute Jérôme Madeira qui indique que « La majorité des scolioses sont idiopathiques c’est à dire qu’on manque de certitude sur la cause réelle de ce mal». Elle précise : « Les causes sont multifactorielles, rien ne l’explique à 100%. Cependant des recherches semblent montrer que la cause principale est d’origine génétique ».

Diagnostics

La spécialiste informe que plusieurs options sont possibles. Il y a un diagnostic fait à la maison : « C’est à dire repérer  les côtes qui ne sont pas identiques » ; « Faire pencher la personne vers l’avant et observer la courbure du dos » ; Ou soit « Debout les pieds joints et les bras pendant, voir si il y a une différence d’écart entre chaque bras et la taille ». Une fois que tout ceci est confirmé, poursuit-elle « aller à l’hôpital, pour un diagnostic établit avec l’aide d’un médecin, par : Un examen physique et une radiographie »

Conséquences

Les conséquences sont de plusieurs ordres déclare souligne notre source. La scoliose, dira-t-elle a un impact sur la santé on peut citer entre autres : « La diminution sur la capacité respiratoire liée à la déformation du thorax ». Sur l’esthétique : « la déformation du corps, la perte de taille », sur la vie professionnelle (baisse de rendement) sur la vie sociale (le retranchement, l’absence de participation aux activités sociales et familiales) et sur la psychologie « une forte Dépression ». A l’en croire la kinésithérapie,  fait partie intégrante du traitement de la scoliose à tous les niveaux. « S’il n’existe pas véritablement de traitement de la scoliose, la kinésithérapie et le sport peuvent jouer un grand rôle en freinant la scoliose ».

Traitement

Le traitement est de trois ordres: Pour la scoliose débutante explique-t-elle, il faut « Une  Kinésithérapie + une prise de  molécules anti-douleur, anti-inflammatoire + hygiène de vie ». En ce qui concerne la scoliose évolutive, il faut « Une Kinésithérapie + port de corset (recommandé par le médecin ou le kiné) + hygiène de vie ». Pour La scoliose installée « Une Kinésithérapie + chirurgie + hygiène de vie ».

Léopold GBEGAN

Articles similaires