Savoir Et Mieux Agir »/Csa-Benin: De l’hygiène des Piscines et des baignades

 Savoir Et Mieux Agir »/Csa-Benin: De l’hygiène des Piscines et des baignades

Que savoir des dispositions de la loi N°2022-04 du 16 février 2022 sur l’hygiène publique en République du Bénin sur l’hygiène des piscines et des baignades ? Élément de réponse dans le nouveau numéro de la rubrique « Savoir et mieux agir » de la Confédération des syndicats autonomes (Csa-Bénin). Faut-il le rappeler, la rubrique se veut une tribune qui édifie les travailleurs sur le contenu des lois encadrant le monde du travail au Bénin.

De l’hygiène des piscines et des baignades, au regard de la loi N°2022-04 du 16 février 2022 sur l’hygiène publique en République du Bénin. Les eaux de baignade et de piscine répondent à des critères de qualité caractérisés par des paramètres dont les valeurs admissibles sont fixées par les normes en vigueur. Ne sont considérés comme eaux de baignade : les bassins de natation et de cure; les eaux captives qui sont soumises à un traitement ou utilisées à des fins thérapeutiques ; les eaux captives artificielles séparées des eaux de surface et des eaux souterraines.

L’ouverture d’une piscine, d’une baignade artificielle ou l’aménagement d’une baignade, à usage collectif est subordonnée à l’obtention d’une autorisation délivrée par le maire de la commune d’implantation après avis du ministre chargé de la santé.

Toute piscine ou toute baignade artificielle fait l’objet d’au moins deux contrôlés par an, par les agents de l’hygiène. Ce contrôle porte entre autres sur le fonctionnement des installations et sur la qualité des eaux. Il est interdit de se baigner dans les eaux de surface destinées à la consommation humaine. Il est interdit l’accès des animaux de compagnie, aux piscines et aux baignades, même accompagnés, à l’exception des animaux dressés pour le sauvetage.

Dans le cas des baignades en rivière, toutes les mesures sont prises pour empêcher que les matières flottant à la surface de l’eau puissent pénétrer à l’intérieur du bassin d’eau délimité pour la baignade.

Les contrôles de la qualité des eaux sont effectués par des laboratoires agréés. En cas de contrôles positifs, les baignades sont suspendues et les mesures nécessaires sont prises. Aucune structure destinée à la baignade ne saurait communiquer d’une manière ou d’une autre, directement avec le réseau d’eau potable.

Philippe OREKAN FE/ CSA

Articles similaires