Réunion des Experts de l’UEMOA à Cotonou : La Digitalisation est incontournable

 Réunion des Experts de l’UEMOA à Cotonou : La Digitalisation est incontournable

Du 07 au 11 novembre 2022, il s’est tenu à l’hôtel Azalai de Cotonou, une réunion des experts et Ministres chargés de l’économie Numérique de l’UEMOA. L’objectif est d’étudier les textes Communautaires et le Programme Régional de Développement de l’Economie Numérique (PRDEN) de l’UEMOA. Les délégations sont venues du Sénégal, du Burkina Faso, de la Guinée Bissau, du Niger, du Togo ou encore de la Cote d’ivoire.

Cette Réunion de haut niveau de Cotonou revêt un caractère particulier étant donné qu’aujourd’hui le numérique n’est plus un luxe. Mais une nécessité pour les populations. Les chiffres exposés par Paul Koffi, représentant de Abdoulaye Diop, président de la commission de l’UEMOA sont édifiants. « Au sein de l’UEMOA, c’est un taux de pénétration de 94% de la téléphonie cellulaire, 37% de l’internet mobile, plus de 80 millions de comptes mobile money soit 63% de la population qui génèrent plus de 2.7 milliards de dollars US. Une valeur estimée à plus de 29.000 milliards de FCFA avec un chiffre d’affaires évalué à plus de 3.200 milliards de FCFA ». « De ce constat, l’Afrique, notamment la zone UEMOA, doit monter à bord du train de la révolution numérique qui est en marche au risque de disparaitre » a-t-il martelé. Les différents Etats l’ont compris et initié, chacun, des réformes dans le secteur du numérique. Mais pour plus d’impact, une synergie d’action s’impose. « La transformation se fait avec différents rythmes différents résultats également selon les plannings mis œuvre. Mais dans tout cela nous avons besoin d’agir collectivement, de mettre de la cohérence, au plan régional, dans ce que nous faisons » pense Aurélie Adam Soulé Zoumarou, Ministre béninois du numérique et de la digitalisation.

L’étude pour l’évaluation des usages numériques et des politiques nationales en matière d’utilisation de masse du numérique dans l’espace UEMOA a démontré la faiblesse de l’usage du numérique dans l’espace communautaire. Pour booster l’usage du numérique dans les administrations, la commission a proposé vingt Services Publics Numériques Prioritaires (SPNP) que les Etats membres doivent digitaliser dans un délai de douze (12) à dix-huit (18) mois. Plusieurs propositions et stratégies sont soumises à l’appréciation des ministres présents et représentés à Cotonou. Aurélie Adama Soulé Zoumarou a promis que les résolutions prises seront soumises lors de la prochaine rencontre des Chefs d’État et de gouvernement de l’UEMOA.

Il faut noter que le Programme Régional de Développement de l’Economie Numérique (PRDEN) dans l’UEMOA a pour objectif principal de contribuer à l’accroissement de l’utilisation des services numériques dans les activités économiques et sociales au sein de l’espace communautaire.

Arnaud ACAKPO (Coll)

Articles similaires