Résultats mitigés aux examens de fin d’année scolaire dans la commune de Kandi : Les responsabilités situées

 Résultats mitigés aux examens de fin d’année scolaire dans la commune de Kandi : Les responsabilités situées

Les résultats des examens de fin d’année sont rendus publics il y a quelques jours. Du Certificat d’Études Primaires en passant par le Brevet d’Études du Premier Cycle et le Baccalauréat, les fruits n’ont pas tenu la promesse des fleurs dans la commune de Kandi.

Pour bon nombre de personnes, les responsabilités sont partagées entre les apprenants, les parents d’élèves et les enseignants. Zoumarou O., estime que tous les acteurs ont leur part de responsabilité. Mais la plus grande responsabilité évoque-t-elle incombe  aux parents qui ont déserté le forum. « Il suffit de voir le comportement de nos enfants et cela donne à réfléchir. Par ailleurs l’état a doté les écoles de la même qualité d’enseignants, pourquoi les autres communes nous supplantent ? », S’interroge-t-elle. « A mon humble avis le seul vrai problème c’est le manque de suivi », répond Idrissou O.

Gafarou abonde dans le même sens pour dire que « dans notre commune, on s’occupe mieux de ces animaux domestiques que de ses enfants qui vont à l’école. C’est dommage, actuellement la majorité des parents d’élèves ne connaissent pas la situation de leurs enfants qui viennent de terminer l’année scolaire 2021-2022. Ils ne savent pas si ses enfants passent en classe supérieure, redoublent la même classe ou bien exclus.  Les parents sont préoccupés par les travaux champêtres », déplore-t-il. Imorou L. quant à lui pense que dans la commune de Kandi en particulier et le département de l’Alibori en général il y’a encore des disciplines dans  lesquelles L’IPD Alibori n’a pas d’inspecteur. « C’est un véritable problème qui entrave la performance des élèves aux différents examens », lâche-t-il.

Des approches de solutions…

Pour remonter la pente et sortir la commune de Kandi de sa léthargie dans le domaine de l’éducation, il urge de prendre des dispositions afin de booster les résultats. Pour Daniel T., il faut que chaque parent suive son enfant à la maison comme à l’école ; il doit aller à l’école voir l’évolution du travail de sa progéniture ce qui lui permettra de prendre des dispositions. « C’est un travail de longue haleine qui donne un résultat positif. Pour des projets à longue terme il faut penser à la construction de bibliothèques dans les arrondissements », propose-t-il.  Il faut aussi que les parents d’élèves changent vraiment de mentalité vis à vis de l’école et accepter de dépenser pour les enfants » a laissé entendre Salissou S.  Aboubakari T., suggère aux autorités locales l’organisation d’un forum communal regroupant tous les acteurs de l’éducation afin d’approfondir les diagnostics et les approches de solutions proposés. « Si mes souvenirs sont bons un forum a été tenu en 2014 alors on pourra actualiser les propositions faites en son temps », indique-t-il.

Bachirou ISSA

Articles similaires