Protection sociale liée au VIH au Bénin: Une évaluation du système au cœur d’un atelier

 Protection sociale liée au VIH au Bénin: Une évaluation du système au cœur d’un atelier

La salle des fêtes des Tours administratives a servi de cadre, la semaine écoulée à l’atelier de lancement de l’évaluation du système de protection sociale liée au VIH au Bénin. Une activité initiée par le Ministère des Affaires sociales et de la microfinance, avec le soutien de l’Onusida en vue de la création d’une plate-forme pour favoriser l’adhésion massive des groupes à l’étude.

Favoriser le contact entre l’équipe d’évaluation et les représentants des groupes cibles; partager la méthodologie de l’évaluation avec toutes les parties prenantes ; collecter les informations générales pouvant permettre à l’équipe de l’évaluation d’optimiser la recherche ; discuter des différents rôles et responsabilités des acteurs concernés par cette évaluation et partager la feuille de route des prochaines étapes. Tels sont les objectifs de cet atelier de lancement de l’évaluation du système de protection sociale lié au Vih au Bénin. Au cours de cette assise, il a été question entre autres, de la remise de la lettre de mission aux consultants mais aussi plusieurs  présentations notamment sur «Social protection Tools de l’Onusida», «protocole  de l’étude», «présentation sur la nature des données à collecter et la bibliographie disponible». Des travaux en groupes par catégories d’acteurs ont été constitués pour identifier les lacunes des données à compléter et la bibliographie nécessaire.

La rapporteuse du Comité de pilotage, Thérèse Hessou Hontonou, Directrice générale adjointe des affaires sociales, durant plusieurs semaines, dira que les membres du Comité de pilotage se sont attelés à améliorer la qualité du protocole proposé par les consultants dans le cadre de la réalisation de la présente étude. C’est pourquoi elle n’a pas manqué de leur adresser ses sincères remerciements pour leurs disponibilités et engagements à œuvrer à ce que le Bénin dispose d’un document de qualité. Elle a rappelé qu’ils ont eu à  travailler avec le partenaire privilégié qu’est l’Onusida qui a été à leur côté avec un soutien financier et technique sans oublier sa disponibilité.

A en croire Yasmine Ibrahim Malkki, conseillère Pays à Onusida-Bénin, représentant le Directeur, la nouvelle stratégie de l’onusida 2021-2026 envisage de mettre fin au Vih/Sida en mettant fin aux inégalités. «Pour ce faire, il est recommandé entre autres de financer pleinement et soutenir des ripostes efficaces au VIH et les intégrer dans les systèmes de santé, de protection sociale, humanitaires et de ripostes aux pandémies», a-t-elle précisé. Elle a souligné que plusieurs approches sont proposées en matière de protection sociale sensible au VIH à savoir la protection financière par des transferts prévisibles d’espèces, de nourriture ou d’autres produits pour les personnes touchées par le VIH et les plus vulnérables ; l’accès à des services de qualité abordables, y compris des services de traitement, de santé et d’éducation ; et des politiques, des lois et des règlements pour répondre aux besoins (et défendre les droits), des personnes les plus vulnérables et exclues. Elle a ajouté qu’avant tout, la mise en œuvre de ces approches devrait passer par Mesures la réalisation des évaluations de la qualité des programmes et dispositifs de protection sociale existants.

Pour sa part, Bamisso Yessoufou Yolou, Directeur adjoint au cabinet, représentant la Ministre des affaires sociales et de microfinance a indiqué que le présent atelier inaugural marque le démarrage officiel des activités de l’évaluation après les travaux préparatoires conduits par le Comité de Pilotage et les consultants. Selon lui, il permettra de présenter aux participants, la démarche méthodologique harmonisée selon le contexte du Bénin, les rôles et responsabilités des différents acteurs impliqués dans le processus, de démarrer la collecte de données sur certaines thématiques, de présenter les prochaines étapes et de procéder à la remise de la lettre de recommandation aux consultants. C’est pourquoi, il a invité tout le monde pour la réussite de la mission.

Patrice ADJAHO

Articles similaires