Rentrée académique 2020-2021 de l’EFES Sapientia: La conférence inaugurale ouvre le bal d’une année de succès

 Rentrée académique 2020-2021 de l’EFES Sapientia: La conférence inaugurale ouvre le bal d’une année de succès

Vendredi 4 décembre 2020, à Porto-Novo, l’Ecole de formation des enseignants du secondaire Sapientia (Efes Sapientia) a ouvert ses portes pour le compte de l’année académique 2020-2021. Une rentrée qui a connu la présence de plusieurs personnalités du monde universitaire dont les professeurs Nouréïni Tidjani Serpos et Jérôme Carlos.

En prélude à la rentrée académique 2020-2021, c’est la conférence inaugurale qui a ouvert le bal. Occasion pour l’ensemble du corps professoral de réfléchir sur le thème «La restitution des biens culturels et artistiques des anciennes colonies : Quelles implications pédagogiques pour l’Afrique ? ». Dans son message, le Directeur général de l’Efes Sapientia Jocob Tossa a remercié les uns et les autres pour avoir effectué le déplacement de Porto-Novo. Pour lui, c’est un signe de gratitude et d’amour à l’endroit de tout le personnel de l’établissement. Il a rassuré que les enseignants qui sortent de son établissement ont une particularité dans leur comportement sur le plan académique, méthodologique, pédagogique et éthique. «Nous insistons beaucoup pour que ce soit des gens qui transmettent effectivement ce qu’il faut», a-t-il fait savoir.

«La particularité chez nous est que nous insistons beaucoup sur l’excellence et la bonne formation des enseignants», souligne le Directeur des études, Jean Delphonse Mélé. Selon ses dires, Efes Sapientia forme des enseignants titulaires d’une licence professionnelle (Bapes) et d’un Master professionnel (Capes). Il a lancé un appel aux étudiants qui aspirent au métier d’enseignant de faire confiance à Efes Sapientia.

 Pour rappel, la communication inaugurale sur le thème «La restitution des biens culturels et artistiques des anciennes colonies : Quelles implications pédagogiques pour l’Afrique ? » a été animée par le professeur Nouréïni Tidjani Serpos. Dans sa présentation, il a levé un coin de voile sur les voix et moyens utilisés par le Bénin pour le retour desdits biens. Il en a profité pour partager ses expériences aux parterres d’enseignants du système éducatif présents.

Patrice ADJAHO

30 vues

Articles similaires