Réflexions et plaidoyers pour le renouveau des arts : Des résolutions fortes pour impacter le secteur

 Réflexions et plaidoyers pour le renouveau des arts : Des résolutions fortes pour impacter le secteur

Du 23 au 26 novembre 2020, ont eu lieu à Cotonou, les réflexions et plaidoyers pour le renouveau des arts. Au terme des assises, des résolutions fortes qui visent à impacter le secteur ont été prises et un comité d’experts sera par la suite mis sur pied afin de passer au scanner, l’ensemble des réflexions issues de cette activité.

Réfléchir sur les maux qui minent le vrai décollage de leur secteur, celui des arts et de la culture en République du Bénin. Tel est l’objectif de ces journées de réflexions qui ont réuni durant quatre jours, acteurs culturels de tous ordres, universitaires, gardiens de la tradition etc. Sous la houlette du cinéaste Ignace Yèchénou, ils étaient condamnés à réfléchir sur les réels maux qui minent un réel décollage de leur secteur et sur le peu d’intérêt accordé par le pouvoir public au secteur des arts et de la culture. A cet effet, trois ateliers ont été constitués. «Valeurs endogènes, arts plastiques, mode et patrimoine», «La danse, la musique et la production» et «La littérature, le théâtre et le cinéma». Les travaux des assises se sont déroulés sous la supervision d’un présidium dirigé par l’émérite professeur Léon Bani Bio Bigou.

gaskiyani.info

Au terme des échanges, on retiendra entre autres, la création d’un marché de consommation locale, la relecture de la loi 2007-20 du 23 août 2007 portant protection du patrimoine, en vue de la transformer en code du patrimoine, la mise en place d’une politique efficace et durable de promotion de la musique  afin que le secteur apporte une plus-value au PIB, la création d’une école nationale de formations des artistes et l’élaboration d’un cadre juridique. Des pistes de solutions qui consistent à appliquer la politique culturelle en matière de littérature, du théâtre et du cinéma, à doter les services compétents de moyens, de renforcer les canaux de diffusion et d’accès à l’information, de doter les communes d’infrastructures adéquates, etc.

Ignace Yèchénou, sans qui cet événement n’aurait jamais eu lieu a déclaré être confiant que les lignes vont bouger après ces réflexions. Ce qui augurera à coup sûr d’un lendemain plus radieux pour les domaines des arts et de la culture au Bénin. Il faut noter qu’un comité d’experts sera par la suite mis sur pied afin de passer au scanner l’ensemble des réflexions issues de cette activité.

Patrice ADJAHO

6 vues

Articles similaires