Quatre ans de gouvernance Talon: 807 427 emplois créés

 Quatre ans de gouvernance Talon: 807 427 emplois créés

Patrice Talon

La relance économique engagée par le Président Patrice Talon a misé depuis 4 ans sur tous les secteurs d’activités économiques génératrices de revenus. Tout un arsenal stratégique qui commence par donner la promesse des fleurs dans le secteur de l’emploi. Car d’après l’Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique (INSAE) le nombre de nouveaux emplois entre avril 2016 et juin 2020 est estimé  à huit-cent-sept mille quatre-cent vingt-sept (807 427) emplois.

Pourrait-on parler d’un record en termes de création d’emploi au Bénin ? Il est bien possible de répondre par l’affirmatif au regard des chiffres donnés par l’Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique (INSAE). Car d’après des données de l’Enquête Régionale Intégrée sur l’Emploi et le Secteur Informel et de la comptabilité nationale, cet institut a estimé le nombre de nouveaux emplois entre avril 2016 et juin 2020 à huit-cent-sept mille quatre-cent vingt-sept (807 427) emplois, à raison de (210 584) emplois formels et cinq cent quatre-vingt-seize huit-cent quarante-quatre (596 844) informels dont, notamment, 38,9% dans l’agriculture et 19,3% dans le commerce. Preuve que le gouvernement de la Rupture a su tracer le bon chemin pour aboutir à un meilleur résultat. 

Justification des chiffres par le Directeur de l’INSAE

A en croire, le Directeur de la structure nationale qui s’occupe des statistiques, Laurent Mahounou Hounsa, en dehors des secteurs de l’agriculture et du commerce de nouveaux emplois il y en a eu dans d’autres domaines. « Sur ces emplois il y en a qui sont informels. Mais les autres domaines dans lesquels ces emplois ont été créés, il y a l’enseignement et l’infrastructure », a-t-il déclaré au micro de BBC avant d’ajouter « Ce sont des informations que nous avons recueilli auprès des structures qui s’occupent de gérer des projets qui tirent des valeurs ajoutées auprès des programmes des différents grands projets qui sont mis en place comme l’ANPE ». « C’est en se basant sur ces chiffres que nous avons fait ce recensement » souligne-t-il.

VIN-SPIRITUEUX

Témoignages…

Si le sujet fait polémique sur les réseaux sociaux, Jean K, patron d’une entreprise de BTP confirme qu’avec les routes et les ouvrages en construction, le nombre de mains d’œuvre ne cesse de s’accroitre. « Malgré la situation de la Covid 19, de 15 agents sur un de nos chantiers, nous sommes à une soixantaine depuis peu. », a-t-il confié avant de poursuivre « Nous essayons de recruter les manœuvres et les compétences qu’il faut pour la réalisation d’une bonne œuvre ».  « On n’a pas besoin de faire de grandes démonstrations pour prouver que le secteur des infrastructures consomme un bon nombre d’agents », renchérit, Pierre O, agent de BTP tout en ajoutant que « Tous les départements du Bénin sont en chantier. Ce qui justifie ce flux ».

gaskiyani.info

« L’allègement du processus de création d’entreprise et les mesures d’incitation à l’entrepreneuriat et surtout dans le domaine du commerce ont beaucoup milité pour ces chiffres », commente, Khaled, enseignant d’économie. « Ce qui favorise l’investissement au Bénin est par exemple la révision du code de marché public pour le rendre beaucoup plus souple et transparent. L’innovation est que ce code permet aux personnes physiques d’accéder au marché public. Ce qui n’était pas le cas auparavant », a-t-il précisé. 

Damien TOLOMISSI

0 vues

Articles similaires