Présidentielle 2021 : Le vice-président de Patrice Talon

 Présidentielle 2021 : Le vice-président de Patrice Talon

Patrice Talon

Plusieurs prétendants pour le poste de vice-président du candidat Talon. Mais qui qui sera l’heureux élu ?

Pierre MATCHOUDO

Il ne fait plus pratiquement l’ombre d’un doute que Patrice Talon sera candidat pour un second mandat lors de l’élection présidentielle prochaine. L’homme, qui avait promis faire un seul mandat a revu sa position après l’échec de sa première tentative de révision de la constitution peu après son accession au pouvoir en 2016. Récemment, des sources dignes de foi ont affirmé qu’il sera bel et bien candidat à sa propre succession dans quelques mois. Selon la nouvelle constitution adoptée sous son impulsion, ce ne sera plus un seul candidat, mais un duo (président et vice-président) qui sera désormais soumis au vote. Mais alors, qui sera le vice-président du candidat Talon ? 

Dans l’entourage du président de la République désormais candidat, plusieurs noms circulent. Après avoir été agité pendant un temps, le ticket Talon-Olivier Bocco n’est plus d’actualité pour des raisons stratégiques. Selon des indiscrétions, le choix du vice-président devra tenir compte de la nécessité de rallier les voix des électeurs originaires du nord Bénin qui, on le sait, sont plutôt pour la plupart très réservés vis-à-vis de Patrice Talon.

Parmi les candidatures les plus citées pour ce poste de vice-président figure désormais en tête Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’Etat en charge du Plan, qui avait fait un score de 8,69%, se classant ainsi en 4e position à la présidentielle de 2016. Parmi les proches du chef de l’Etat, il était la personnalité du nord la plus en vue. Du coup, il paraît aujourd’hui comme la carte magique que le candidat Talon pourrait utiliser pour battre ses adversaires éventuels.

Mais la partie n’est pas gagnée d’avance même avec un ABT qui a une certaine assise. En l’absence de sondage, il est difficile de dire combien d’électeurs, il espère rallier mais ce qui est certain, c’est qu’il est comptable des actions du gouvernement tout au long de ce mandat en cours d’achèvement. Des actions qui sont tout sauf populaires auprès d’une grande partie de la population. Il lui est reproché le fait de n’avoir pas insisté auprès du président de la République que sa région d’origine bénéficie également des réalisations, notamment du programme asphaltage. Tenant compte de tous ces paramètres, même s’il a des chances d’être placé sur le ticket présidentiel, il y a d’autres candidats du nord que le candidat Talon pourrait envisager.

Spiritieux

Le deuxième nom qui circule est celui du ministre de l’Intérieur, Sacca Lafia, le chef incontesté de Pèrèrè pour avoir été élu sans discontinuité depuis l’avènement de la démocratie. Surnommé le Bouvier (il est docteur-vétérinaire), Sacca Lafia est -contrairement à Bio Tchané qui s’est présenté contre Talon- un fidèle des fidèles du président de la République. Il n’a pas d’état d’âme lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre les politiques gouvernementales dans son secteur, particulièrement dans le domaine de la sécurité et de la gestion de la vie des partis politiques. Mais, sa popularité reste confinée dans sa localité, à savoir Pèrèrè, une commune confinée entre N’Dali et Nikki. Compter sur lui pour conquérir tout le nord reste une tâche difficile.

Il reste donc le troisième potentiel candidat, Alassane Seidou. Sa circonscription électorale est la plus grande de l’Alibori. Il a aussi l’expérience de la politique et il s’y connait en négociation d’alliances. Mais, son emprise sur l’électorat est moindre comparé à Sacca Lafia et ABT. Cela explique aussi en partie pourquoi il y a peu de reproches à son égard.

27 vues

Articles similaires