Politique : Azannaï sort de son silence

 Politique : Azannaï sort de son silence

Après avoir longtemps gardé le silence à propos de la situation politique, l’ancien ministre délégué à la Défense du président Talon s’est enfin exprimé via Facebook. L’homme célèbre pour sa virulence est resté égal à lui-même en appelant, sans langue de bois, à barrer la route à son ancien patron désormais candidat à sa propre succession.

« L’urgence politique est de barrer la route au pouvoir dit de la rupture à travers ses hommes, ses structures et son leadership », a déclaré Candide Azannaï qui, d’emblée, répond à ceux de ses partenaires de l’opposition qui se demandaient si l’homme était encore des leurs ou s’il avait rejoint la mouvance présidentielle. Il a rappelé les circonstances dans lesquelles il a démissionné de son poste de ministère il y a exactement quatre ans. Suite à ce départ, il avait en effet affirmé que « face à ma conscience, ce n’est pas ce sur quoi nous nous sommes entendus qui se fait actuellement ». Il reprochait au régime dont il a contribué à l’avènement de s’être détourné des valeurs démocratiques adoptées par la nation lors de la conférence nationale en 1990.

Après avoir déploré la défection d’une partie de la Résistance, notamment ceux qui sont obnubilés par leur ambitions personnelles, il a prôné l’union sacrée contre le président Talon. « Unissez-vous au sein de la Résistance nationale et dans les deux semaines qui vont suivre cette union sacrée, je vous le promets en plein jour et de la plus transparente des manières, le peuple béninois mettra définitivement fin » à la Rupture.

Pierre Matchoudo

106 vues

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *