Mondial 2021 de Pétanque: les Ecureuils boulistes, la course contre la montre

 Mondial 2021 de Pétanque: les Ecureuils boulistes, la course contre la montre

« Nous avons là une chance unique, le meilleur cru depuis 2004. C’est un cadeau de Dieu pour le mondial 2022 que nous accueillons…. » c’était là en substance les propos de Guy TRONOU  Directeur Technique National de la Fédération Béninoise de Pétanque au terme de la sélection pour le mondial Suisse 2020. Le mondial n’a pu se tenir, la faute à la pandémie au Covid 19. Un mondial reporté en 2021. Depuis plus de nouvelles des Ecureuils, les interdictions de regroupement de plus de cinquante personnes et de la pratique sportive de groupe ont participé à cette hibernation des vices champions du monde 2016.

Plus d’un an après, que reste t’il de cette sélection béninoise ? Marcel Bio le capitaine et champion d’Afrique 2019 de tir de précision a été absent sur  la presque quasi-totalité des compétions organisées en 2020, un choix institutionnel de son club Fraternité par respect aux mesures gouvernementales.

Le retour de Marcel BIO aux compétitions n’est guère reluisant au vu des résultats, deux éliminations en huitième et une en quart.

Des résultats certes pas suffisants pour dégrader le capital crédit du meilleur joueur du mondial 2016 mais qui ont le mérite d’attirer l’attention sur la nécessité d’une nouvelle évaluation des forces et faiblesses de la sélection nationale.

Préparation du mondial 2021

A quatre mois du prochain mondial avant celui prévu au Bénin en 2022, rien ne se profile à l’horizon.

Si le Staff technique des Écureuils a rapidement au détour de la compétition ‘’ Tour à Tour Nouvelle Formule ‘’ de Bohicon du 21 mars 2021 évoqué le souhait d’organiser une nouvelle mise aux verts, pour l’heure aucun programme de la Fédération Béninoise de Pétanque n’est disponible dans ce sens.

Pourtant loin d’être une option, cela s’impose si tant est qu’on aspire manger à la même table que les grands que sont la France, la Thaïlande ou Madagascar.

Une revue des troupes rapide  permet de se faire à l’idée que les moyens humains existent. Outre les quatre sélectionnés (Marcel BIO, Marcel GBETAGBLE, Vivian ZINVIJO et Koffi TCHINHOUN  ), les quatre réservistes ( Gontran MIHINTO, Ali THAIROU, Roland FAGBOHOUN et Amir ADENIGNI), de nouvelles valeurs ont intégré la scène (Moustaine ADENIGNI, Mohamed NADJIM, Moctar KORA, Rahmane BELLO…..). Ronald BOTRE le milieu de la team vice-championne du monde 2016 pourrait également participer au challenge. Avec au contrôle, le duo Guy TRONOU-Thierry BABAGBETO, la sélection issue de ce cru, est à coup sûr une machine de guerre qui fera pas de quartier.

Pour y arriver, les deux autres maillons de la chaine devrons jouer à temps leurs partitions.

Le ministère des sports devra mettre à disposition de la fédération les moyens financiers nécessaires pour une préparation digne de ce nom qui à son tour à l’obligation de créer le cadre matériel et structurel pour le plein épanouissement de la sélection.

2022 se prépare maintenant. C’est notre opinion.

Ospisse METOLI

266 vues

Articles similaires

1 Commentaire

  • Moi pour ma part, nous accueillons un évènement inouï donc heureux. Les écureuils admis pour être nos ambassadeurs doivent être aptes pour défendre nos couleurs tant physiquement que psychologiquement. Car ce sont les circonstances et les évènements qui changent la vie d’un homme (une nation). Que cet événement et circonstance change la mentalité de nos joueurs. Le sport doit rassembler et non diviser. Merci

Les commentaires sont fermés.