Polémique sur le recrutement des agents électoraux : Une tempête dans un verre d’eau

 Polémique sur le recrutement des agents électoraux : Une tempête dans un verre d’eau

Le retard accusé par la Céna dans la publication de la liste des Coordinateurs d’Arrondissement (CA), Assistants Coordinateur d’Arrondissement (ACA) et Membres de Poste de Vote (MPV), ne viole pas encore le code électoral. Le Directeur général des élections, Boucary Abou Soulé Adam en donne les raisons

Lors de la présentation du spécimen du bulletin unique devant servir au scrutin du 08 janvier 2023 au Bénin, certains représentants des partis politiques ont soulevé la question du mode de recrutement des agents électoraux et de positionnement desdits agents dans les centres de vote le jour du scrutin. Selon leur entendement, chaque parti politique devrait avoir son représentant comme agent électoral. A en croire le Directeur général des élections, leur préoccupation frise la méconnaissance du code électoral. « Chaque parti estime qu’il n’a pas ses représentants dans chaque poste de vote. J’ai essayé de répondre à chaque fois qu’il est impossible que chaque parti ait son représentant dans chaque poste de vote dans la mesure où un poste de vote pour une élection normale, ce sont trois (03) personnes qui vont l’animer : le président et 02 deux accesseurs alors qu’il y a plus de 03 partis politiques. Vous voyez que mathématiquement c’est impossible » a fait savoir. C’est pour cela poursuit-il  que la loi permet que chaque parti politique en lice ait son « mandataire dans chaque poste de vote. C’est donc à cette solution que les sept partis politiques en lice pour les Législatives du 18 Janvier 2023 vont se résoudre afin de suivre la fiabilité du scrutin ». « Concernant le positionnement des Coordonnateurs d‘arrondissement, leurs Assistants et les agents électoraux c’est un logiciel qui gère la ventilation en fonction des profils et des localités des dossiers des agents suite à l’appel à candidatures lancé a informé le Directeur général des élections pour éteindre la polémique », a expliqué Boucary Abou Soulé Adam.

Véronique GBEWOLO (Stag)

Articles similaires