Participation de Flowers-CNSS Dames au CACC de Handball : Si proche et si loin

 Participation de Flowers-CNSS Dames au CACC de Handball : Si proche et si loin

Cinq matchs, cinq défaites, c’est le bilan de la première campagne de l’équipe féminine de Flowers-CNSS sur la scène continentale de Handball. Une participation qui vient à point nommé pour l’évaluation du club, champion en titre du Bénin

Très valeureuses contre Petro, le public sportif passionné du handball s’est vite extasié pour les dames de Solange Adégnika. En effet, à l’issue de cette première explication, l’implication défensive et la concentration de la capitaine Bouchoura et ses partenaires ont laissé croire à une possibilité de résultats contre la formation camerounaise des Forces Armées et Police (FAP). Malheureusement,  l’espoir a vite déserté le paquet.

L’expérience du haut niveau

Si le vécu sur et en dehors du terrain est l’arme des deux premiers adversaires (Petro et FAP), le talent à l’état pur et la jeunesse du groupe seront les forces du troisième adversaire, les Algériennes de Biar.

Les sorties face aux Guinéennes de l’USG et Ivoiriennes de l’Habitat viendront confirmer cet écart de niveau physique technique et d’envie des championnes du Bénin. Ce qui dénote, qu’elles devront poursuivre le travail afin de combler le déficit pour espérer une première victoire sur la scène continentale.

Leçons à tirer

Si les alarmistes parlent de grosse déception, de désillusion et même d’humiliation, les avertis par contre estiment que ce passage est obligatoire pour coach, staff médical et joueuses pour appréhender les méandres du Handball international. Une discipline qui ne ressemble à aucun autre sport en termes d’exigence technique, tactique et surtout Physique. L’exemple de Rombo de la Côte d’Ivoire est utilisé par bon nombre de ces observateurs et techniciens pour illustrer leurs propos.

Cependant, la solution n’est pas magique. Il faudra travailler encore plus, mieux planifier et faire de bons investissements en sortant du cosmétique flatteur  tout en étoffant les staffs et surtout s’armer de patience. 

« Rien n’est encore perdu. Cette participation est le chemin qu’il faut emprunter pour s’imposer dans un futur proche sur la scène continentale », confie un spécialiste.

Grassien SETONDJI

Articles similaires