Occupation illégale des espaces publics aménagés : Le préfet du Littoral met en garde les contrevenants

 Occupation illégale des espaces publics aménagés : Le préfet du Littoral met en garde les contrevenants

Le préfet du département du Littoral Alain Sourou Orounla promet une répression sans état aux occupants illégaux des espaces publics préalablement aménagés dans la ville de Cotonou. Dans un communiqué publié en début de ce week-end, l’autorité préfectorale déplore le fait et entend taper dur pour remettre de l’ordre dans ce qu’elle qualifie de  »désordre ».

Force doit rester à la loi. Et le préfet du département du Littoral Alain Orounla est ferme sur cette maxime. Face à l’incivisme de certains citoyens de la capitale économique, il ne veut pas se laisser faire. Dans un communiqué en date du vendredi 23 juillet 2021, il met en garde les occupants « des voies et artères récemment ou anciennement aménagées ainsi que les trottoirs et les terre-pleins centraux de la ville de Cotonou ». Cette décision concerne les commerçants, les vendeurs à la sauvette et les mendiants qui ont à nouveau pris d’assaut ces lieux publics. Selon ce communiqué, « cette situation qui confine à l’anarchie et au désordre est en totale opposition avec la vision du gouvernement qui souhaite faire de la capitale économique de notre pays une vitrine touristique ». Pour ce faire, le préfet appelle ces citoyens au sens civique de tout un chacun afin que la ville de Cotonou garde sa propreté de ces derniers temps. En cas du non-respect de ladite décision, il « informe les populations de Cotonou qu’une vaste opération est d’ores et déjà engagée par les forces de sécurité pour libérer ces espaces ». A bon entendeur, demi-mot.

Edmond HOUESSIKINDE

Articles similaires