Noces de laine du MoJeP : La jeunesse fait œuvre utile à Dassa-Zoumè

 Noces de laine du MoJeP : La jeunesse fait œuvre utile à Dassa-Zoumè

Le Mouvement des Jeunes pour le Progrès (MoJeP) a célébré le weekend écoulé les sept (07) années d’existence de l’organisation. Ce fut également une occasion pour le MoJeP de faire renaître le mouvement de ses cendres. Plusieurs activités ont meublé la journée afin de lui donner un cachet spécial.

C’est par une campagne de salubrité que la célébration a commencé. Des jeunes de toutes catégories socio-professionnelles et bords politiques confondus, ont nettoyé la place Egbakokou de la commune de Dassa-Zoumè. « Le choix de ce lieu se justifie par l’état peu reluisant de la devanture du palais royal » a notifié le président du comité d’organisation. La campagne de salubrité s’est achevée par une visite de courtoisie et d’échanges avec Sa majesté Djagoun Afoman Egbakotan II. Le roi de Dassa n’a pas caché ses émotions pour ce geste salutaire et honorable des jeunes de sa localité. C’est selon lui, un signal fort de la vision de solidarité qu’incarne le MoJeP. Un sentiment de satisfecit qu’il a matérialisé par des paroles de bénédictions prononcées à l’endroit de tous les membres et soutiens du Mouvement des Jeunes pour le Progrès. La journée a pris fin par une conférence débat tenue à l’hôtel Arigbo. « Quelle jeunesse pour un réel développement de notre communauté ? », c’est le thème autour duquel les échanges ont été menés. Au cours de sa communication, Habib AHANDESSI, le révolutionnaire, a expliqué que la jeunesse dont le Bénin a besoin pour son réel développement est cette jeunesse qui incarne ses propres aspirations, une jeunesse militante, patriote, prête à écrire son histoire, à lutter pour des valeurs, pour un idéal sans intérêt personnel mais pour la cause commune. « Les jeunes doivent être des vecteurs de changement pour espérer le développement. Et cela commence dans nos maisons, nos quartiers, nos villes, nos communes. », a insisté le conférencier.

Venus de divers horizons, les participants se sont réjouis du caractère apolitique de l’évènement, de la qualité des discussions et de la liberté d’opinion qui ont prévalu au cours de ce rendez-vous d’échanges et de partage d’expériences.

Pari gagné aux dires du président du MoJeP. « Notre objectif est de commencer à reunir les jeunes autour des questions de développement sans tenir compte de leurs colorations politiques. Il est temps de finir avec les guéguerres politiques. La jeunesse a du potentiel et peut apporter sa pierre au développement. C’est maintenant que le travail commence. » précisera Wenceslas Ardeau DEGLA. Il a, pour finir, remercié toutes les bonnes volontés qui, de près ou de loin, ont soutenu ces différentes activités.

Le MoJeP projette organiser d’autres activités, les jours à venir, afin de permettre aux jeunes de travailler ensemble pour faire bouger les lignes.

Arnaud ACAKPO (Coll)

Articles similaires