Modernisation du secteur de la mécanique auto au Bénin à travers le projet ARCH: Des avancées

 Modernisation du secteur de la mécanique auto au Bénin à travers le projet ARCH: Des avancées

Trois Ministres du Gouvernement ont effectué une descente au centre de formation technique et professionnelle du garage municipal de Lokossa, le vendredi 23 Septembre 2022. Il s’agit de Madame Véronique Tognifodé des Affaires Sociales et de la Microfinance ; Monsieur Yves Kouaro Chabi en charge de l’Enseignement secondaire, de la formation technique et professionnelle et Monsieur Modeste Kérékou, chargé de la Promotion de l’Emploi et des Petites et moyennes Entreprises. Ils sont allés constater le déroulement d’une session de mise à niveau des mécaniciens garagistes bénéficiaires du volet Formation du projet Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH). 

La descente des Ministres vise à s’enquérir des conditions du déroulement de cette formation qui concrétise la mise en œuvre de ce volet du projet ARCH et échanger avec les bénéficiaires sur la vision du Gouvernement à travers cette initiative. A tour de rôle, chaque Ministre a pris la parole pour inviter les mécaniciens à faire preuve d’assiduité et de sérieux au cours de la formation afin de se rendre utile à leurs clients une fois partie de Lokossa. « Votre présence ici me réjouit, particulièrement et je voudrais vous demander, de formaliser vos garages pour pouvoir travailler avec de grandes structures. Cela y va de l’intérêt de vos entreprises », a dit le Ministre Kérékou. Il a été appuyé par son collègue Chabi en ces termes : « vous êtes une pépinière et à travers vous, le Gouvernement veut avoir dans tout le pays des mécaniciens professionnels de type nouveau capables de répondre aux besoins aussi bien du secteur public que du privé ».

 La Ministre Véronique Tognifodé, dans son adresse, a rassuré les mécaniciens et à travers eux, tous les autres corps de métiers sur le fait que le projet ARCH est conçu pour assurer le bien-être social des populations, toutes catégories confondues, à travers plusieurs volets. Celui de la formation n’est qu’à sa phase pilote dans huit communes et si l’évaluation est concluante, la généralisation s’en suivra avec des options plus intéressantes. « Le Gouvernement entend promouvoir la montée en compétences et qualifications de plusieurs secteurs de l’artisanat dont celui de votre filière. Par ailleurs, le crédit ARCH-ARTISAN a été aussi lancé pour vous permettre de trouver les moyens de vous lancer à votre propre compte ou pour acquérir les instruments modernes adaptés aux nouvelles connaissances reçues. Vous avez donc la possibilité d’avoir des crédits  allant jusqu’à deux millions de francs CFA auprès des SFD partenaires du Fonds National de la Microfinance », a-t-elle annoncé aux mécaniciens.

Très émus, les mécaniciens garagistes bénéficiaires du projet ARCH, à travers leur porte-parole, ont dit leur reconnaissance au Gouvernement qui leur offre gracieusement cette opportunité de recevoir des notions et pratiques leur permettant de satisfaire leurs clients. Ils ont affirmé avoir été formés par le passé avec des véhicules d’une génération dépassée. Mais aujourd’hui, ce sont des voitures de type nouveau et il était très important de se remettre à niveau. Les mécaniciens ont pris l’engagement de faire en sorte que la vision du Gouvernement à travers la mise en œuvre du projet ARCH soit atteinte.

Ils sont plusieurs dizaines de mécaniciens auto sélectionnés après une procédure participative et transparente à séjourner à Lokossa dans le cadre de ce projet qui consiste à donner des formations de qualité devant leur permettre de s’adapter à l’évolution automobiliste de nos jours. Leur prise en charge est entièrement assurée par le Gouvernement à travers ARCH. 

Dans le cadre de la mise en œuvre de la phase pilote du volet formation du projet Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH), l’Agence Nationale de Protection Sociale (ANPS) a annoncé en juin 2021, la formation programmée des artisans sélectionnés sur toute l’étendue du territoire national dans divers domaines de compétence. Depuis lors, des centaines d’entre eux ont été formés en menuiserie aluminium photovoltaïque ; peinture, carrelage, staffage, électricité bâtiment et maçonnerie. Et le déploiement dans d’autres corps de métier se poursuivra dans les mois à venir. Les mécaniciens en formation actuellement à Lokossa sont de la deuxième vague, après la première, l’année dernière.

Aux côtés des Ministres, vendredi, pour la visite à Lokossa, il y avait le Directeur Général de CFA Motors, partenaire de l’Agence Nationale de Protection Sociale (ANPS) dans le cadre de ce projet ; le Préfet du Mono et du Directeur des formations à l’ANPS.

Source PFC/MASM

Articles similaires