Mévente dans le marché d’Azowlissè : Casse-tête chinois pour les producteurs agricoles

 Mévente dans le marché d’Azowlissè : Casse-tête chinois pour les producteurs agricoles

Depuis quelques jours, les usagers du marché d’Azowlissè notamment les producteurs agricoles vivent le martyr. Et pour cause, la mévente dicte sa loi dans ce marché. Les produits maraîchers pourrissent sous les regards impuissants des vendeurs et vendeuses faute d’acheteurs.

Samedi 30 janvier 2021. Il est 10h15 au marché d’Azowlissè dans la commune d’Adjohoun. Ce lieu d’échanges commerciaux qui  entre-temps grouillait de monde  offre par contre un spectacle moins pas celui des grands jours. Sur les lieux  de vente des produits agricoles, l’ambiance est tout autre. Les stands de vente de légumes, tomates et piments qui accueillaient un nombre important d’acheteurs venus même des grandes villes du Bénin sont presque déserts. Les vendeurs et vendeuses assis devant leurs produits, visage attristé attendent en vain les potentiels acheteurs. Les quelques-uns qui viennent procurer ces denrées de première nécessité fixent parfois des prix qui qui démoralisent les producteurs. « Les problèmes que nous vivons dans ce marché sont énormes. Par exemple, nous les vendeurs de légumes, de gombos et autres produits agricoles dans le marché souffrons. Nous avons du mal à écouler nos produits à cause du prix que fixent les acheteurs. Ça ne nous arrange pas nous autres. Car, quand nous faisons le calcul de ce que nous avons dépensé avant que ces produits ne soient sur le marché, on est découragé. Ce qui ne devrait pas être le cas » se désole Grégoire A., un producteur agricole. Lucienne G., vendeuse des produits maraîchers dans le marché d’Azowlissè se dit parfois inquiète du fait que la situation crée des dettes qui s’accentuent de jours en jours. « Nous sommes dépassés par la situation. Il faut que les autorités fassent quelque chose » s’alarme-t-elle.

Face à  la situation, l’union communale des producteurs agricoles d’Adjohoun ne reste pas indifférente. Selon son vice-président, Étienne AHOTON, des actions sont en cours pour faciliter l’écoulement des produits aux agriculteurs de la commune. Vivement que les autorités se joignent à l’union pour une synergie d’actions afin de sortir ces producteurs agricoles de l’ornière.

Edmond HOUESSIKINDE

16 vues

Articles similaires

1 Commentaire

  • I bought it for the second time. The natural color I bought this time is awesome.

Les commentaires sont fermés.