ADONIS FIRE : « Mettre mon talent au service de l’édification du corps du Christ »

 ADONIS FIRE : « Mettre mon talent au service de l’édification du corps du Christ »

De son vrai nom Adonis Jonas Ayedomehou, ADONIS FIRE est artiste Chantre Gospel, compositeur, arrangeur-compositeur et musicien béninois. Il explore le Gospel Urbain, Afropop Gospel, le Gospel Afrobeat et le Worship qu’il considère comme étant sa base. Nominé aux GASC AWARDS 2020 en Espagne dans la catégorie Meilleur Gospel Africain, ADONIS FIRE a terminé deuxième meilleur artiste gospel africain pour le compte de l’année 2020 avec son titre Gbédé Gbédé ! 

Le gospel, une musique pas comme les autres. Pourquoi avez-vous fait ce choix musical ?

Il faut dire que j’ai été conduit vers le Gospel par la volonté de Dieu. Je ne l’ai vraiment pas choisi vu qu’au fond de moi depuis des années j’ai toujours aimé le Gospel. Aussi faut-il préciser que je trouve très noble de faire le Gospel car pour moi c’est servir Dieu avec le talent qu’il m’a donné. Mettre mon talent au service de l’édification du corps du Christ, pouvoir évangéliser et ramener les âmes sur la bonne voie à travers mon ministère de louange, sont les missions qui m’ont été assignées. Et pour me faire entendre, j’use de ma voie et de mes textes.

Vous arrivez à toucher le cœur de ces personnes qui écoutent votre musique ?

Evidemment que oui. Chaque mot utilisé joue un rôle dans la vie de tous. Mes chansons sont des louanges et donc servent à glorifier le créateur et à montrer sa grandeur.

Si vous devez faire l’état des lieux du Gospel béninois, que diriez-vous ?

Par rapport à l’état du Gospel Béninois, je dirais juste Gloire à Dieu pour les avancées que nous notons dernièrement bien que beaucoup de choses restent à faire.  Les aînés par le passé ont fait un travail énorme que je salue d’ailleurs, mais de nos jours avec l’avènement de la technologie il va falloir faire un travail important côté distribution de nos œuvres en tant que chantre. Car nous produisons de très bonnes œuvres surtout de qualité mais je pense que nous ne sommes pas encore tellement en phase avec la technologie.

L’autre aspect, c’est l’organisation des évènements qui peine à prendre. Au Bénin nous n’avons pas de véritables manifestations culturelles qui mettent en avant les artistes Gospel. Ce qui ne nous place pas encore au rang des grandes nations de Gospel à l’instar du Congo, du Nigeria et j’en passe.

Le problème aussi se situe au niveau des structures étatiques qui peinent à accompagner les initiatives allant dans le cadre de la promotion du Gospel qui estaprès tout une musique à l’instar des autres musiques, mais je n’ai pas peur, Dieu a un plan.

Vous aviez été nominé dernièrement aux GASC AWARDS 2020 en Espagne et aviez été élu deuxième meilleur artiste Gospel Africain pour cette année 2020, parlez-nous de cette distinction.

 Comme vous venez de le dire, j’ai été nominé aux GASC AWARDS 2020 (Trophée Africain) en Espagne dans la catégorie Meilleur Gospel Africain avec mon titre Gbédé Gbédé. Je représentais donc le Bénin au côté des pays comme le Nigéria, la Côte d’Ivoire, la Tchad etc…

Après la nomination, s’en est suivi trois semaines de vote, et le vote d’un jury inter pays aussi. Je suis donc revenu avec le titre du deuxième meilleur artiste Gospel Africain au GASC AWARDS 2020 en décembre dernier.

Est-ce la première distinction dans votre carrière ?

Non !!! Il y a eu bien d’autres distinction avant cette dernière. Déjà en 2018 au début de ma carrière j’ai été lauréat du Top 10 Art corporate en terminant à la première place. En 2019 j’ai été nominé dans la catégorie Meilleur révélation Gospel de l’année au FESCU-Gv AWARDS (BÉNIN). Là aussi, j’ai occupé la première place grâce à un vote du public et des jurys. En 2020 pour le même trophée, j’ai été nominé cette fois dans la catégorie Meilleur Artiste Gospel de l’année toujours au FESCU-GV AWARDS, et comme il y’a un an, j’ai pris le premier prix. Je détiens actuellement le titre du Meilleur Artiste Gospel de l’année 2020 (FESCU-GV AWARDS). Je n’oublie pas la première place occupée lors de la première semaine de compétition sur Grand Public TV.

Je vous informe qu’au début de cette année 2021, j’ai reçu la notification d’être nominé aux 229 Gospel Awards qui suit son cours. Et j’espère aussi le remporter.

Quelle relation entretient  ADONIS FIRE avec les autres artistes Gospels du Bénin ?

Une très très bonne realtion. Sur le plan moral je m’entends avec tout le monde. Je respecte le travail, le ministère de tous mes collègues et aînés. Soyez rassuré j’entretiens de parfaites relations avec eux.

Des collaborations musicales avec ces derniers ?

Parlant de collaboration sur le plan musical, un premier feat a vu le jour en Février 2020 avec le chantre J-K avec le titre « Tu dois évoluer », s’en est la collaboration avec le chantre Bignon vivant aux États-Unis, le titre « Une Vie » qui est d’ailleurs ma dernière sortie.

2020 une année compliquée avec la pandémie qui sévit toujours dans le monde, comment ADONIS FIRE prévoit-il cette année 2021 ?

Certes l’année 2020 a été compliqué mais je rends grâce à Dieu. Je crois et je prophétise que cette année 2021 sera une très bonne année sur tous les plans. Parlant de projet pour le compte de cette année, déjà la Première édition du FIRE CONCERT (ADONISFIRE EN LIVE) s’annonce Pour le 14 Février prochain, après cela nous allons entamer avec le Label qui me produit ‘’AIGLE ROYAL’’ bien sûr, un projet du tour du Bénin c’est à dire de prestation dans les 12 départements du Benin.

Très bientôt le clip de mon dernier projet solo et un nouveau son en attendant. Cette année aussi sera l’année de la sortie par la grâce de Dieu de mon premier Album.

Un appel à vos fans

Un coucou spécial à mon fan club FIRE DE YAWHÉ FAMILY et à toutes ces personnes qui m’encouragent. Merci aussi aux Fans, le meilleur reste à venir et rendez-vous le 14 Février prochain pour notre premier concert de l’année 2021. Que Dieu vous bénisse !!!

Propos Recueillis par:  Firmin K/D TOLOMISSI

9 vues

Articles similaires