Malversation financière : Le CSAF d’un ministère en prison

 Malversation financière : Le CSAF d’un ministère en prison

Le Chef Service des Affaires Financières de la Direction des Examens et Concours (DEC) du Ministère des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, Vignon Ghiscard Thierry Babatoundé Mahougnon est en détention préventive à la prison civile de Misséréte depuis février 2020. La Justice lui reproche des malversations financières d’un montant de plus de 130 millions de francs CFA.

Selon des informations provenant de sources sûres, l’intéressé ne reverse pas la totalité des recettes collectées au niveau de la régie de recette de cette direction comme le prescrit la loi en la matière. Ainsi, après les travaux de rapprochement et d’analyse et des investigations, les inspecteurs ont constaté, malgré les carnets de reçus non retrouvés que le montant total des recettes collectées sur la période de 2016 à 2019, s’élève à 260.139.500 Francs CFA tandis que le montant reversé pour la même période est de 129.786.715 Francs CFA soit un montant non reversé de plus de 130 millions de Francs CFA. Le mis en cause a reconnu les faits et a été présenté au procureur Spécial près la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme le vendredi 29 février 2020.

Ce manquement a été mis à jour suite grâce à un contrôle diligenté en décembre 2019 à la Direction des Examens et Concours, initié par l’Inspection Générale des services du Trésor (IGS) au dernier trimestre 2019. Conformément à la réglementation en vigueur, les services intermédiaires de recettes installés dans les ministères et autres institutions de l’Etat  sont chargés de collecter les recettes issues de leurs activités et de les reverser au Trésor qui, en retour, leur envoie ce qui leur revient conformément à taux fixé par arrêté du ministre des finances. De 2016 à 2019, le CSAF mis en cause a plutôt gardé les recettes mobilisées au lieu de les reverser.

La Rédaction

158 vues

Articles similaires