Livre Contre les Maux de la Cité, 2021 : L’Association EH-Bénin renforce les capacités des candidats

 Livre Contre les Maux de la Cité, 2021 : L’Association EH-Bénin renforce les capacités des candidats

Du 29 au 31 juillet 2021, au centre Green Touch Bénin, les candidats retenus au terme de l’appel à textes, dans le cadre du projet «Le Livre Contre les Maux de la Cité», ont bénéficié d’un renforcement de capacités conformément au calendrier et au déroulement dudit projet.

Selon Camille A. Sègnigbindé, président de l’Association Ecrivains Humanistes du Bénin (EH-Bénin), structure organisatrice de l’initiative, il s’agit d’une étape cruciale du projet dont l’objectif est d’aider les candidats retenus à acquérir de nouvelles connaissances tant en techniques d’écriture d’un texte de nouvelle que sur la thématique des violences faites aux filles et aux femmes ainsi que les instruments techniques de lutte contre le phénomène. A l’en croire, cette activité est prévue dans chaque pays cible du projet. «Et les semaines à venir, les candidats des autres pays aussi bénéficieront de ce cadre d’échange nécessaire à leur transformation», a-t-il précisé.

En  trois jours, plusieurs communicateurs et encadreurs ont, tour à tour entretenu les participants sur divers sujets et thématiques. Les violences faites aux filles et aux femmes, manifestations et instruments juridiques existant au Bénin sont quelques communications données entre autres, par la consultante Helena Cakpo-Chichi Choubade.

De même, les candidats ont échangé avec plusieurs encadreurs sur la généralité sur le genre littéraire «la nouvelle», la construction des trames, des personnages, des intrigues, le choix des sujets, des styles d’écriture… Au nombre desdits encadreurs, figurent l’enseignant de la langue française et écrivain Hermann kouassi, l’écrivain et Grand Prix Littéraire Roman 2021, Gilles Gbéto, l’écrivain nouvelliste et auteur du polar ” Les Tontinières “, Erroce Yanclo et l’éditeur-écrivain Rodrigues Atchaoué.

Au terme des trois jours, au-delà d’un sentiment de satisfaction, les candidats semblent plus aguerris pour affronter le côté compétition du programme. Quant aux encadreurs, ils restent unanimes sur la  nécessité de pérenniser le programme “Le Livre Contre les maux de la cité ” devenu le seul programme régulier de détection des talents latents  littéraires au Bénin et en Afrique de l’Ouest. Il est à rappeler que le projet, qui est à sa 6e édition cette année, est mis en œuvre avec les appuis techniques et financiers de plusieurs partenaires dont le Bureau de la Coopération Suisse au Bénin, Le Littéraire Togo, les Editions Encres Universelles, Les Editions Savanes du Continent.

Patrice ADJAHO

Articles similaires