Infrastructures routières: Bientôt la fin du calvaire des 2KP

 Infrastructures routières: Bientôt la fin du calvaire des 2KP

Le désenclavement de la région des 2KP sera bientôt une réalité. Le bitumage partiel qui prend en compte la route Djougou-Péhunco-Kérou-Banikoara démarre dans les prochains jours. Le lancement officiel des travaux est annoncé pour fin d’octobre 2021.  

Dans une de nos parutions, Gaskiyani Info évoquait la souffrance des habitants des 2KP (Kouandé, Kérou, Péhunco). Cette région qui est la plus grande productrice de coton manque cruellement de routes. Alors qu’elle est plus grande que les départements de l’Atlantique et de l’Ouémé réunis, on n’y trouve même pas un (01) seul kilomètre de bitume. Pire, certains axes routiers sont impraticables en saison de pluies pendant que, en saison sèche, un nuage de poussière envahi les villes et villages avec son cortège de maladies respiratoires.

 Enfin ! Diront les populations qui attendent, depuis l’indépendance du pays, il y a 61 ans, de voir le bitume dans leur région. Comme le dit-un adage « Chose promise, chose due ». En effet, à l’occasion de sa tournée nationale effectuée l’année écoulée, le président Patrice Talon a rassuré les populations de cette région avoir pris en compte leur préoccupation principale à savoir le bitumage des routes traversant la région. « Je peux vous assurer que pour une bonne part, des actions sont engagées, ne serait-ce que pour la route Kota-Kouandé-Péhunco. Elle va rejoindre la cotonnière au niveau de Péhunco », a-t-il déclaré à Natitingou le 18 novembre dernier devant les maires de la localité.  Cela ne tardera plus à être une réalité. Et pour raison, les travaux de bitumage de cet axe qui est l’un des projets phares du Programme d’Action du Gouvernement seront lancés si tout va bien  le 28 octobre 2021. A noter que l’aménagement et le bitumage de cette route permettront de désenclaver les communes de Kérou, Kouandé et Péhunco dans le département de l’Atacora et également sortira les 2KP, pour le poids économique qu’elles incarnent de sortir de leur isolement national.

Bachirou ISSA

Articles similaires