Gouvernance de l’eau dans le contexte de la décentralisation dans les communes de Bonou et Adjohoun au Bénin : Jean Sodji défend sa thèse avec mention très honorable avec félicitation du jury

 Gouvernance de l’eau dans le contexte de la décentralisation dans les communes de Bonou et Adjohoun au Bénin : Jean Sodji défend sa thèse avec mention très honorable avec félicitation du jury

A la faveur de la soutenance de sa thèse de Doctorat en “Spécialité Géosciences de l’environnement et aménagement de l’espace”, Jean Sodji a intégré le cercle fermé des Docteurs issus de l’Ecole Doctorale Pluridisciplinaire (EDP) de l’Université d’Abomey-Calavi. Il a défendu sa thèse, vendredi 31 juillet 2020 à la Flash sur le thème, “Gouvernance de l’eau dans le contexte de la décentralisation dans les communes de Bonou et Adjohoun au Bénin”.  Il décroche donc son parchemin avec une mention Très honorable avec les félicitations du jury.

Damien TOLOMISSI

Pour décrocher le précieux sésame, l’homme de la grande muette, Jean Sodji a défendu les résultats de ses quatre années de travaux de recherches scientifiques portant sur le thème, “Gouvernance de l’eau dans le contexte de la décentralisation dans les communes de Bonou et Adjohoun au Bénin”  en face d’éminents membres de jury de différentes nationalités que sont Dr Léocadie Odoulami (la présidente du jury) Dr Toussaint Vigninou, Patrice Boko et Armando Adzra. Le Directeur de thèse est Dr Wilfried Vissinh, Professeur à l’Université d’Abomey-Calavi. 

Selon Jean Sodji, le choix de ce thème se justifie  parce qu’au rang des ressources vitales, l’eau occupe une place prépondérante. « Elle est utilisée à plusieurs fins. Sans elle il n’y a pas de vie mais le constat est que la question d’accès à l’eau potable se pose fondamentalement en terme de sa gestion dans les communautés, dans les pays en voie de développement », affirme-t-il avant de préciser qu’ « Au Bénin, plusieurs communes restent confronter aux difficultés d’insuffisance et de mauvaise gestion des ouvrages hydrologiques. Or, d’après la loi n°029/ de la 15/01/1999 portant  organisation des communes en République du Bénin, les communes en tant que maître d’ouvrages détiennent une grande responsabilité en matière de fourniture de l’eau potable aux populations ».

 Cependant  « Le constat est que les communes de Bonou et de Adjohoun font face à ces problèmes de gestion qu’est supposé résoudre la décentralisation » fait savoir-t-il  tout en démontrant l’urgence de ses recherches « Face à ces situations qui menacent la quiétude des populations, et le développement durable du pays, une étude s’impose afin de savoir les différentes mesures urgentes à prendre »

Pour les membres du jury, le thème est d’une originalité exceptionnelle.  Ainsi le jury présidé par le professeur Léocadie Odoulami  l’a déclaré « digne du grade de docteur de l’Université d’Abomey-Calavi en gestion de l’environnement dans la spécialité Géosciences de l’environnement et aménagement de l’espace» avec mention très honorable.

8 vues

Articles similaires