Fibromyalgie: Mythe ou réalité

 Fibromyalgie: Mythe ou réalité

Reconnue par l’Organisation mondiale de la santé en 1992, la nature et l’existence de la fibromyalgie font encore l’objet de controverses dans le monde médical. Et pour raison, les causes de ce mal demeurent incertaines d’après certains spécialistes. Toute fois le Physiothérapeute, Toussaint Azondékon passe en revue quelques aspects de ce mal pas trop connu du grand public.

Fibromyalgie ou syndrome fibromyalgique est une affection chronique caractérise par des douleurs persistantes et une sensibilité à la pression souvent associées à une fatigue intense, des troubles de sommeil. D’après Toussaint Azondékon, la personne qui en souffre se plaint d’avoir mal partout sans interruption pendant des mois. « Un certain nombre de facteurs sont identifiés mais « ils diffèrent d’une personne à l’autre », confie-t-il.

Causes de la fibromyalgie

Selon les explications du physiothérapeute, les études réalisées chez les sujets fibromyalgiques ont pu mettre en évidence un fonctionnement anormal des voies neurologiques de la douleur au niveau cérébral.  Il ajoute : « Ce dysfonctionnement du cerveau a pour conséquence une sensibilité accrue à la douleur. D’autres causes d’ordre hormonal ou génétique ont également pu être identifiées. Mais à ce jour tous les mécanismes en jeu dans l’apparition de la fibromyalgie n’ont pas été élucidés ».

Les Symptômes de la fibromyalgie

« La plupart des personnes qui souffrent de ce mal ressentent des courbatures généralisées, une raideur et des douleurs » fait savoir le physiothérapeute Toussaint Azondékon. A l’en croire, les symptômes peuvent toucher tout l’organisme. « Tout type de tissu mou (muscles, tendons, ligaments) peut être concernés. Y compris les tissus mous du cou, de la partie supérieure des épaules, de la poitrine, de la cage thoracique, de la région lombaire, des cuisses, des bras et des régions situées autour de certaines articulations sont particulièrement susceptibles d’être douloureux » renseigne le spécialiste. Moins souvent, « les membres inférieurs, les mains et les pieds sont douloureux et raides. Les symptômes peuvent survenir de façon régulière (par poussées) ou quasi permanente (chroniques) ».

La douleur dira-t-il peut être intense : « Elle s’aggrave généralement avec la fatigue, la tension ou après une sollicitation excessive. Des régions spécifiques du muscle sont souvent sensibles lorsqu’une pression ferme est exercée ». Ces régions sont appelées « points sensibles. Lors des poussées, des contractions ou des spasmes musculaires peuvent survenir ».

Nombre des personnes touchées « dorment mal, sont angoissées, et sont parfois déprimées ou tendues. La fatigue est fréquente, tout comme les troubles mentaux tels que difficultés de concentration et sensation généralisée de nébulosité mentale ». Ces personnes affectées clarifie-t-il, ont une personnalité perfectionniste ou de type A. « Elles peuvent également présenter des migraines ou des céphalées de tension, une cystite interstitielle (affection de la vessie pouvant entraîner une douleur à la miction) et un syndrome du côlon irritable (avec une association de constipation, diarrhée, gêne abdominale et ballonnements). Les personnes peuvent avoir des sensations de picotements affectant généralement les deux côtés du corps »

Plusieurs états d’après les explications de notre source peuvent contribuer au développement de la fibromyalgie et même aggraver les symptômes. Il s’agit « du stress émotionnel, du sommeil de mauvaise qualité, des lésions et de la fatigue ». Les personnes peuvent également se sentir frustrées car on leur dit souvent qu’elles « ont l’air en bonne santé » alors qu’elles se sentent mal.

La fibromyalgie peut entraîner d’autres symptômes

Sensation de fatigue et de faiblesse ; Sommeil perturbé ; Irritabilité ; Difficulté à se concentrer (parfois appelé « fibro-brouillard ») ; Problèmes de mémoire, Maux de tête ; Troubles gastro-intestinaux (constipation, diarrhée, syndrome du côlon irritable, etc.) ; Dysfonctionnement de la vessie ; Sensibilité excessive aux bruits, à la lumière et aux odeurs ; Sensibilité à la température.

Quelles sont les complications de la fibromyalgie ?

Même s’il ne s’agit pas d’une maladie grave ou mortelle, la fibromyalgie peut être à l’origine d’un handicap sérieux qui limite les activités quotidiennes et professionnelles. Les personnes qui en souffrent « tentent à s’isoler socialement et à développer une dépression sévère » souligne Toussaint Azondékon. Aussi a-t-il fait savoir que certaines maladies sont plus fréquemment observées chez les personnes qui souffrent de fibromyalgie. Il s’agit de : « l’anxiété (généralisée, phobies, crises de panique, TOC), la dépression, syndrome de l’intestin irritable, syndrome de fatigue chronique, syndrome des jambes sans repos, syndrome de Gougerot-Sjögren (sécheresse de la bouche, des yeux et des muqueuses génitales) ».

Les parties du corps souvent affectés par la fibromyalgie

Voici une liste des zones couramment affectées: le Cou, le Dos, la Poitrine, le Bras, les Jambes…

Pourquoi est-il si important de traiter la fibromyalgie?

Il n’existe aucun traitement universellement efficace contre la fibromyalgie. Toutefois, « avec le temps et l’aide de leur équipe soignante, la plupart des personnes qui vivent avec cette maladie découvriront ce qui leur procure le meilleur soulagement », précise Toussaint Azondékon. Il faut savoir que pour « soulager leurs symptômes, les personnes atteintes de fibromyalgie doivent avant tout rester actives. Même s’il peut être difficile de s’activer, il est prouvé que l’exercice régulier à un rythme confortable aide à réduire la douleur, la fatigue et les troubles du sommeil, en plus d’améliorer l’humeur ». Pour la plupart des gens, « les médicaments n’aident pas vraiment à améliorer les symptômes, et les effets secondaires de la médication l’emportent souvent sur ses avantages ». Toutefois, conseille-t-il de bonnes habitudes de vie (comme l’activité physique régulière, une saine alimentation, « le maintien d’un poids sain, une routine stable, un rythme de vie adapté et la maîtrise du stress) peuvent aider à atténuer les symptômes de la fibromyalgie. Ceux-ci peuvent rarement être éliminés complètement ». « Votre traitement visera donc plutôt à offrir le meilleur soulagement possible, de manière à ce que vous puissiez mener une vie active et agréable ».

La Rédaction

Articles similaires